Blocus des dépôts pétroliers: des stations-service réquisitionnées mais “pas de pénurie” pour la préfecture du Finistère

Une station-service avenue de la Liberté à Quimper, réquisitionnée par la préfecture pour les services prioritaires / © France Télévisions - L. Cognard
Une station-service avenue de la Liberté à Quimper, réquisitionnée par la préfecture pour les services prioritaires / © France Télévisions - L. Cognard

Alors que ce dimanche matin, la préfecture du Finistère annonçait qu'il n'y avait "pas de pénurie de carburant" malgré la ruée des automobilistes à la pompe depuis trois jours, elle réquisitionne cependant des stations-service pour les véhicules chargés d'une mission prioritaire. 

Par Thierry Peigné


Dans un communiqué publié ce dimanche en début d’après-midi, le préfet du Finistère annonce prendre "un arrêté réquisitionnant plusieurs stations-service du département". L'objectif est de permettre aux véhicules chargés d’une mission prioritaire (urgence, secours et soins aux personnes, services sanitaires,
interventions d'urgence sur les réseaux de distribution, transports funéraires)
, "de disposer d’un accès réservé et de garantir la continuité du service". La mesure est effective dès ce dimanche 1er décembre.

Liste des stations-services réquisitionnées ci-dessous.
 

"Des difficultés d'approvisionnement"


Le préfet constate que ces services prioritaires rencontrent "des difficultés d’approvisionnement" compte tenu du blocage du dépôt pétrolier de Brest et de la diminution des stocks disponibles dans les grandes agglomérations du département.

Le préfet du Finistère "appelle les automobilistes à respecter ces dispositions, qui visent à satisfaire les besoins les plus urgents".
 

"Mais pas de pénurie de carburant"

Une mesure qui peut surprendre, non pas à la vue des files de voitures aux pompes dans les agglomérations du Finistère et des départements bretons, mais plutôt vis-à-vis du discours tenu par le directeur de cabinet de la préfecture du Finistère quelques heures plus tôt.
Station-service fermée à Quimper / © France Télévisions - L. Cognard
Station-service fermée à Quimper / © France Télévisions - L. Cognard

Contacté peu avant midi, Aurélien Adam, affirmait alors qu'il n'y avait "pas de pénurie" de carburant car "pas de manque". Et d'expliquer que "les stocks des stations-service Total du département sont à 60%". Tout en ajoutant que de même, "les stocks des stations des deux grands noms de la grande distribution les plus implantés dans le département, que sont Leclerc et Carrefour, sont également élevés"

Pour le représentant de l'État, l'absence de carburant affichée à certaines pompes serait la conséquence de la ruée des automobilistes, "une forme d'hystérie collective résultant d'une inquiétude et d'un fantasme sur une éventuelle pénurie". Pour lui, le phénomène serait le même dans les autres départements bretons, qui ne subiraient pas de manque de carburant. 
Une station-service fermée par manque de carburant à Cesson-Sévigné près de Rennes / © France Télévisions - Q. Cézard
Une station-service fermée par manque de carburant à Cesson-Sévigné près de Rennes / © France Télévisions - Q. Cézard

"S'il y avait un risque de pénurie, on aurait pris des mesures de rationnement, ce qui n'est pas le cas. Pour autant, le préfet est attentif à la situation" expliquait-il.

Aurélien Adam convenait également que de nombreuses stations étaient à sec ou fermées dans les agglomérations, même si certaines l'étaient selon lui, sur décision des propriétaires "afin d'éviter des files d'attente démesurées qui pouvaient présenter un risque potentiel de trouble à l'ordre public". De même, "la préfecture n'a donné aucune consigne de restrictions (plein limité à 30€ par passage par exemple) aux stations. Les seules mesures de ce type constatées le sont à l'initiative des gérants".

Avec la réquisition de stations-service pour les services prioritaires, il semblerait que la préfecture du Finistère ait décidé de prendre ses précautions. "À chaque heure suffit sa peine" nous avait bien dit le directeur de cabinet à l'issue de l'entretien.
 

Les professionnels du BTP à Bercy ce lundi


Alors que les accès aux dépôts pétroliers de Vern-sur-Seiche, près de Rennes, Brest et Lorient sont toujours bloqués ce dimanche par les professionnels du BTP, le ministère de l'Economie a proposé de les recevoir lundi matin. Mais la rencontre reste incertaine, certains bloqueurs exigeant de voir le Premier ministre. "Nous, ce qu'on veut, c'est Edouard Philippe, c'est lui le grand chef", a jugé Norbert Guillou, bloqueur à Lorient. "Pour le moment, on n'a pas encore pris de décision."
 

Liste des stations-services réquisitionnées dans le département du Finistère

Arrondissement de Quimper :
- station-service Total, avenue de la Libération à Quimper,
- station-service Total, boulevard des Flandres-Dunkerque à Quimper,
- station-service Total, roue de Tregunc à Concarneau.

Arrondissement de Brest :
- station-service Total, angle boulevard de l'Europe et avenue Le Gorgeu à Brest,
- station-service Total, rue Alsace-Lorraine, ZA Kerlouis à Lannilis,
- station-service Intermarché à Plouguerneau.

Arrondissement de Morlaix : 
- station-service Total Prat Al Lan à Plouigneau,
- garage Renault, route de Morlaix à Pleyber-Christ.

Arrondissement de Châteaulin :
- station-service Total, route de Châteaulin à Crozon,
- station-service Total, rue d’Ys à Cast,
- station-service Total, route de Quimper à Châteauneuf du Faou.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus