1000e Littoral: embarquement immédiat à Brest à bord du remorqueur de haute mer l'Abeille Bourbon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Bourhis
Le remorqueur de haute mer l'Abeille Bourbon est basé à Brest sa mission c’est la protection du Littoral au service de l’action de l’état en mer.
Le remorqueur de haute mer l'Abeille Bourbon est basé à Brest sa mission c’est la protection du Littoral au service de l’action de l’état en mer.

Pour sa 1000e émission, Littoral a choisi d'embarquer sur un bateau emblématique, aimé de tous les bretons: l'Abeille Bourbon. Le remorqueur de haute mer intervient par tous les temps. Il veille au bon fonctionnement du rail de Ouessant. L'histoire des remorqueurs remonte à plus d'un siècle.

La mission des Abeilles (5 navires en alerte permanente répartis sur les côtes française) c’est la protection du Littoral au service de l’action de l’état en mer.

Depuis 2005 c’est l’Abeille Bourbon, après la mythique Abeille Flandre,  qui est amarrée quai Malbert à Brest.

Affrété par la Marine Nationale, 365 jours par an, elle doit être prête à appareiller en 40 minutes et cela 24h sur 24. Dès que les vents atteignent 50 kms/h, l’Abeille est en alerte météo et quitte son quai à Brest pour gagner Ouessant. Protégée dans la baie du Stiff, l'Abeille est ainsi prête à bondir sur le rail de Ouessant en cas d'urgence.

Cette zone Atlantique-Mer du Nord est l’une des zones de trafic maritime les plus fréquentées au monde. Entre 115 et 120 super tankers et méga porte-containers  vont et viennent sans relâche par jour.

A son bord les 12 membres d’équipages doivent être prêt à affronter des creux de plus de dix mètres face au vent et entendre rugir les 22 000 chevaux dans la furie des vents. Ils ne se considèrent pas comme des héros, ils sont là pour veiller sur les gens de mer ainsi que sur les côtes du Littoral.

On n'est pas grand chose par rapport aux éléments mais dire qu'on a peur, non ! On n'a pas peur. Si on commence à avoir peur alors il faut arrêter ce métier

Jean-Luc Legoff, Commandant de l'Abeille Bourbon

 

L’histoire des remorqueurs en France

Il faut remonter à 1864 pour trouver l'origine du remorquage de haute mer. La compagnie les Abeilles  née au Havre, marquant ainsi le point de départ de la longue histoire des Abeilles et du remorquage en France. En 1927, la société des Abeilles assure la mise en place du premier remorqueur de haute mer en station d’assistance. Il est basé à Brest.

En 1934, la société des Abeilles compte 23 remorqueurs. A la fin de la guerre il n’en reste plus que 14. Les missions des remorqueurs et les bateaux évoluent, la société des Abeilles aussi.

A Brest, le navire d'assistance est toujours amarré quai Malbert. 

Le nom de Louis Malbert et Brest sont fortement attachés au remorquage en mer. Le commandant Louis Malbert était le capitaine du remorqueur Iroise, basé à Brest, qui a sauvé 38 navires du naufrage entre 1924 et 1933.

Roger Vercel s'est inspiré de l’histoire de Louis Malbert, pour écrire son roman Remorques, paru en 1935. Jean Grémillon l’a ensuite adapté au cinéma. Tourné dans des conditions chaotiques pendant le début de la Seconde Guerre Mondiale, Remorques est un film magnifiquement porté par Jean Gabin, Michèle Morgan et Madeleine Renaud.

A cette époque l’assistance aux navires en difficulté était une affaire d’aventurier. Les hommes bravaient de fortes tempêtes avec des remorqueurs de petite taille et des moteurs de faible puissance. C’était l’époque des héros

Le tournant après le naufrage de l'Amoco Cadiz

La fin de l'année 1978 est marquée par le drame du naufrage de l’Amoco Cadiz. Ce pétrolier s’échoue sur les côtes du Finistère nord à Portsall, dégueulant sa cargaison de pétrole sur le littoral. Les 220 000 t de pétrole brut transportées, auxquelles viendront s'ajouter 3 000 t de fioul, sont déversées sur 400 km de côtes bretonnes. Oiseaux, phoques, poissons, végétaux et animaux meurent en masse englués dans le pétrole meurtrier.

Pour la population c’est la consternation.

L’Etat décide alors différentes mesures, la création des CROSS, éloignement du rail de navigation mais aussi l’affrètement des navires chargés de protéger le littoral. L’Etat s’appuie alors sur l’expérience de la société des Abeilles et ses nouveaux remorqueurs très puissants. Le pouvoir du préfet maritime augmente, il peut prendre la décision de faire intervenir le remorqueur si un bateau représente un danger pour ses hommes et les côtes, même si l’armateur de ce bateau ne le souhaite pas.

Pour cette émission très particulière, la 1000ème du magazine des gens de mer, Marine et l'équipe Littoral ont donc embarqué trois jours à bord du remorqueur, juste avant le passage de la tempête Aurore. 

Avec son énergie et sa bonne humeur, Marine a su se faire accepter dans cet univers  rude  pour nous livrer une aventure humaine et spectaculaire...

Voir le replay

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.