"5 voire 2 euros le mètre carré de plancher" : à Brest, des matériaux de construction à saisir en recyclerie éphémère

À Brest, dans le Finistère, une opération de recyclage inédite est organisée ce samedi 9 décembre 2023. Des matériaux de construction seront vendus le temps d'une journée. Une opération destinée aux professionnels et au grand public.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ce samedi 9 décembre 2023, une opération de recyclage d'un genre un peu inédit est organisée à Brest, dans le Finistère. Au cœur du quartier Saint-Martin, les portes de l'îlot Volney-D'Alembert s'ouvrent au public lors d'une vente de matériaux de construction et d'électroménager. Les curieux sont attendus dès 9h, jusqu'à 18h, au 3 rue Boileau.

"Premiers arrivés, premiers servis"

Onze bâtiments sont en train d'être déconstruits sur une surface totale de 4.500 mètres carrés. Le processus vise à éviter la démolition pure et simple de cet ancien garage automobile. "C'est de la déconstruction sélective : on récupère de multiples objets, des velux, des bacs en acier..."  énumère Olivier Le Vaillant, en chargé de l’opération de démolition.

Brest Métropole Habitat est à l'origine de l'opération, en collaboration avec les associations Murmur réemploi et La Réserve des matériaux.

Jeanne La Prairie, salariée à la Réserve des matériaux, s'attend à voir arriver beaucoup d'acheteurs samedi matin. "Vu le prix et la quantité, ce type de vente est rare en seconde main" tient-elle à rappeler.

Car le but est de tout vendre samedi, à des prix très attractifs. Par exemple, "au lieu de coûter 20 euros du mètre carré en neuf stratifié, on sera à 5 euros voire 2 euros pour un plancher. On veut faciliter l’achat en faisant des grands groupements" affirme la salariée de La Réserve des matériaux.

Pour le moment, Jeanne La Prairie est affairée à trier et présenter les dizaines d'objets, qui vont de la rambarde d'escalier au bloc de prise. "D'ailleurs, ce genre d'objets, ça peut partir vite, parce que c'est compliqué de retrouver les mêmes modèles que chez soi quand on veut faire du réemploi" souligne-t-elle. Également à vendre de l'électroménager, notamment cinq fours.

LIRE : Environnement. Alternative aux déchets, le réemploi de coproduits industriels gagne du terrain en Bretagne

Les objets non vendus samedi pourront être récupérés pour être ensuite vendus dans la boutique de Murmur réemploi.

L'argent issu de la vente sera réinjecté dans le futur projet immobilier dans ce quartier du centre-ville. La même opération pourrait être organisée en mars 2024 dans le secteur de Kerbernier, à Bellevue, qui va lui aussi être restructuré.

(Avec Léo Seux et Claire Villalon)