Brest : François Cuillandre maintient sa candidature aux municipales

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Peigné

Alors qu'il avait gardé le silence depuis le 17 octobre, date à laquelle François Cuillandre avait été mis en examen dans l'affaire de l'association "Vivre à Brest", le maire socialiste sortant de Brest, candidat à sa propre sucession a annoncé ce lundi maintenir sa candidature.



Francois Cuillandre a tenu une conférence de presse ce lundi soir au siège du Parti Socialiste à Brest. Le maire de la ville, mis en examen mi-octobre dans le cadre de l’affaire "Vivre à Brest", a annoncé maintenir sa candidature comme tête de liste aux élections de mars prochain. 



François Cuillandre a tout d'abord tenu à rappeler que cette mise en examen était "pour recel d'abus de confiance au préjudice du groupe socialiste de la ville de Brest". Le 17 octobre, la juge avait décidé sa mise en examen pour "une somme de 4000 €, constituant un prêt datant de 2012" . Le maire de la cité du Ponant a précisé que même s'il reconnaissait "avoir manqué de vigilance" pour le non-remboursement de cette somme de 4000 €, il contestait avec son avocat "l'abus de confiance".

   

Une décision "mûrement réfléchie"

François Cuillandre a précisé en préambule que le fait de maintenir sa candidature était une décision "mûrement réfléchie et prise collectivement". Il a justifié son choix par une motivation intacte, un contexte politique "inédit" pour ces élections et le fait qu'il "ne croit pas au dégagisme" et également par son envie de conserver cette ville à gauche.



Il a également ajouté que, selon lui, "les Brestois n'ont pas été lésés", dans l'affaire pour laquelle il est mis en examen et c'est "ce qui l'a "poussé à maintenir " sa candidature.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité