Brest: rencontre avec des jeunes mineurs étrangers isolés

A l'intérieur de la maison squattée, dix jeunes mineurs étrangers
A l'intérieur de la maison squattée, dix jeunes mineurs étrangers

Depuis le 14 novembre 2017, dix jeunes mineurs isolés étrangers occupent une maison abandonnée à Brest. Ils viennent de Guinée, du Togo, du Mali ou encore de la Côte d’Ivoire. Le collectif « Zéro personne à la rue » les accompagne.

Par A.Castier

On les appelle les  «mineurs étrangers isolés», ou «mineurs non accompagnés» (MNA). Selon le collectif « Zéro personne à la rue » à Brest, une soixantaine de jeunes à la rue sont dans cette situation.
Depuis la mi- novembre, le collectif réquisitionne une ancienne maison de cheminot, abandonnée depuis plusieurs années dans le quartier Saint Marc. Dix adolescents occupent désormais le lieu baptisé «la Maison des Mineurs ».


Un statut de mineur non reconnu


A l’intérieur, les bénévoles se relaient pour les accompagner. On discute sport, musique. On prépare les repas souvent sommaire.
Les jeunes ont entre 15 et 17 ans. Beaucoup n'ont plus de papiers d'identité ou possèdent des actes de naissance non reconnus par l'administration.
Sans la reconnaissance du statut de mineur, les jeunes ne peuvent pas bénéficier du dispositif de l’aide sociale à l’enfance. Impossible donc d’être scolarisé. Une situation que Mustapha ne comprend pas. Il a été débouté de son statut de mineur, pour l’administration, il n’a pas 16 ans.


Des tests sans aucune valeur scientifique


En attendant que les choses se débloquent, des bénévoles donnent des cours de français. Le collectif accompagne les jeunes dans leur démarche juridique et dénonce les procédures : « A Brest, le Procureur réclame des tests osseux qui ne sont pas reconnus par l’ordre des médecins. Ces tests n’ont pas de valeur scientifique ». 

Début février, un homme alcoolisé a menacé et insulté des jeunes mineurs isolés. Il a tenté de pénétrer dans la maison. Deux personnes ont été blessées en étant traîné par sa voiture. Dimanche à Brest, une centaine de personnes ont manifesté leur soutien à la Maison des Mineurs.

maison des mineurs à Brest
Un reportage de C. Colinet et Aurélie Janssens avec Ewen Association Zéro personne à la rue et Mustapha  - C. Colinet et Aurélie Janssens

 

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus