Du plastique plein les yeux : à Brest un festival du film consacré aux pollutions du milieu marin

Pour sa 20ème édition, le Festival du Film de l’Aventure Océanographique propose pendant 16 jours de sensibiliser le public aux multiples pollutions et initiatives menées pour la protection des océans. 

© Axworthy-Peacock
Savez-vous que le concombre de mer, cousin de l'oursin et de l'étoile de mer, joue un rôle majeur dans l'écosystème marin ? Une conférence animée par une professeure du Muséum d'histoire naturelle vous éclairera sur les fonctions essentielles des holoturies, dont l'étrange allure n'a finalement pas grand chose à voir avec les concombres que nous mettons dans nos assiettes occidentales, mais les chinois en raffolent !
 
Détritivores, les holothuries jouent un rôle écologique majeur pour le bon fonctionnement des écosystèmes dans lesquels ils vivent
Détritivores, les holothuries jouent un rôle écologique majeur pour le bon fonctionnement des écosystèmes dans lesquels ils vivent © Océanopolis

Et si le cousinage de ce membre de la famille des échinodermes vous interroge, filez-donc au mini-lab, à l'atelier sur la classification phylogénétique, où un médiateur scientifique vous aidera à mieux comprendre les critères de classement des êtres vivants.


Mettre en avant les initatives citoyennes


Longs et courts métrages, documentaires, films d'animations, conférences et animations scientifiques, pour la 20ème édition de son Festival du Film de l’Aventure Océanographique, Océanopolis souhaite alerter le public sur l'évolution de la biodiversité terrestre et marine exposée aux actions humaines et aux changements climatiques. Et mettre en avant les actions menées pour sa préservation.
 
Des ports de pêche aux couloirs du Parlement Européen, le documentaire "Watt the fish" relate la lutte des militants de Bloom contre la pêche électrique.
Des ports de pêche aux couloirs du Parlement Européen, le documentaire "Watt the fish" relate la lutte des militants de Bloom contre la pêche électrique. © Focus Prod
Le cri



Une programmation qui s'appuie sur des données scientifiques

Larves de poissons méconnues, espèces invasives, plancton envahi de microplastiques, les différents thèmes abordés au cours de ces deux semaines de programmation s'appuient sur des rapports scientifiques alarmants :

Plus de 70% de l'océan reste encore à explorer : 240 000 espèces marines ont été décrites par les scientifiques à ce jour, mais on estime qu'entre 1 et 10 millions d'espèces restent à découvrir. Dans le même temps, l'extinction des espèces n'a jamais été aussi rapide. Le nombre de vertébrés a diminué de 60% depuis 1970 selon le rapport du fond mondial pour la nature (WWF)

Le rapport spécial sur l'océan et la cryosphère du GIEC quant à lui, relate les conséquences désastreuses pour l'homme et l'environnement du réchauffement climatique, et constate notamment une augmentation du niveau moyen des océans de 15cm depuis 1900.
 
Comprendre comment les larves de poissons se nourrissent, survivent et grandissent dans un monde aquatique plein de dangers
Comprendre comment les larves de poissons se nourrissent, survivent et grandissent dans un monde aquatique plein de dangers © Nalani Schnell


Voyage dans un bac à sable

Artiste associé à Océanopolis depuis plusieurs années, l'auteur, dramaturge et interprète David Wahl s'appuie lui aussi sur des données scientifiques pour nourrir ses créations. "Nous vivons une époque riche de grandes découvertes comme de grandes responsabilités. Mon but c'est de raconter une histoire subjective et poétique, en utilisant ce que j'apprends comme matériau d'une construction émotionnelle du savoir. Avec le souci de conjuguer harmonieusement vérité factuelle et dramaturgie poétique"
 
L'exploration d'un bac à sable ne réserve pas que de bonnes surprises
L'exploration d'un bac à sable ne réserve pas que de bonnes surprises © Erwann Floch

Dans le cadre du festival, il présente son premier spectacle jeune public, "Histoire de fouilles". Autour d'un bac à sable, ce qu'on y trouve, et qui ne devrait pas s'y trouver, une sensibilisation à la pollution, à la présence de déchets, plastiques notamment, dans l'environnement marin.

Le Festival du Film de l'Aventure Océanographique se déroule jusqu'au 1er novembre, pour y accéder il faut s'acquitter d'un billet d'entrée à Océanopolis.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs environnement réchauffement climatique