Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Fac de médecine à Brest : bientôt la fin du redoublement pour la première année

Pendant un cours à la fac de médecine à l'UBO de Brest / © M. Sicard-Cras - France 3 Bretagne
Pendant un cours à la fac de médecine à l'UBO de Brest / © M. Sicard-Cras - France 3 Bretagne

De nouvelles mesures vont s'appliquer en septembre 2018 et concernent le redoublement de la première année en faculté de médecine. L'UBO à Brest est l'une des universités qui testera ce dispositif pendant au moins un an. 

Par Emilie Colin

La faculté de médecine s'apprête à tester une nouvelle mesure, pour la rentrée 2018 appelée "PACES one". Elle concerne le redoublement de la première année qui sera interdit. Les étudiants déboutés pourront désormais poursuivre en deuxième année, dans une autre filière, avant de pouvoir retenter le concours. Quatre universités parisiennes sont déjà engagées dans le processus. Lille et Brest également.  

UBO Pass


L'objectif principal de cette réforme, selon l'université de Brest qui souhaite l'appliquer est de faire en sorte qu'à l'issue de leur première année et s'ils échouent au concours, les étudiants ne repartent pas sans rien. L'UBO pass doit permettre de continuer à avancer et non pas de reculer. Trois cas de figures sont possibles : 

  • ceux qui réussissent le concours, pour ceux-là pas de problème, ils passent en deuxième année et accèdent à 70 % du numerus clausus soit le nombre de places défini chaque année par le ministère.
  • les reçus-collés, ceux qui ont la moyenne (10/20) n'auront pas le concours et ne pourront pas redoubler. Ils devront poursuivre dans une autre filière, passeront des examens et obtiendront des crédits. À l'issue de cette deuxième année, ils auront le droit de repasser le concours de médecine, qui devrait notamment consister en un examen oral.
  • pour ceux qui ont eu en dessous de 10, là ceux-là redoublent leur année mais n'ont pas le droit de repasser le concours. Ils devront attendre d'intégrer une deuxième année et la fin de celle-ci dans une autre filière comme les reçus-collés pour pour voir retenter leur chance à nouveau. 

Brest, une des villes où l'on réussit mieux le concours


La première année de médecine reste difficile. En moyenne, 82 % des étudiants échouent à gagner le précieux sésame pour poursuivre selon les chiffres de l'Étudiant. Le magazine établit chaque année le classement des villes où l'on réussit mieux le concours. Brest se classe en troisième position (avec 25,8 % de réussite, chiffre de 2017), après Besançon et Caen. 


Changement des règles d'admission pour les étudiants en fin de première année de médecine
Les règles changent pour les étudiants en premières année de médecine  - France 3 Iroise - Iroise


Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus