Brest ne pourra pas jouer l'Europe au stade Francis-Le-Blé : l'UEFA ne valide qu'une seule tribune

La décision était attendue par les instances dirigeantes du Stade Brestois. L'UEFA n'accorde pas de dérogation au club finistérien pour les tribunes tubulaires du stade Francis-Le-Blé. En cas de qualification en coupe d'Europe, Brest devra aller jouer ailleurs ou se contenter de 5.000 places assises.

À quatre journées de la fin du championnat de Ligue 1 et alors que Brest, actuellement 3e au classement, se rapproche de sa toute première qualification en Coupe d'Europe, l'UEFA n'a pas accordé de dérogation au club pour jouer au stade Francis-Le-Blé, selon une information de l'Équipe.

Les experts de l'instance européenne, venus inspecter l'enceinte vieille de 102 ans au mois de mars dernier, ont rendu leur décision.

Vers un stade de repli ?

En cause : les tribunes tubulaires - qui reposent sur des structures métalliques -, lesquelles sont interdites par l'article 18 du règlement de l'UEFA. Ce dernier indique que les tribunes doivent être "fixées à des fondations susceptibles de supporter un poids important" et "destinées à une utilisation permanente".

Le stade Francis-Le-Blé compte trois tribunes tubulaires sur les quatre qu'il abrite. Seule la tribune Foucauld, d'une capacité de près de 5.000 places, pourrait être en mesure d'accueillir les supporters. 

Si Brest se qualifie pour une Coupe d'Europe, le club devra choisir entre deux options : trouver un lieu de repli - pour disputer des matchs européens, il est en effet possible de jouer dans n'importe quelle enceinte nationale aux normes. Ou jouer à domicile dans un stade au deux tiers vide.

Or, un autre article du règlement de l'UEFA stipule qu'une rencontre européenne requiert un minimum de 8.000 places assises. La tribune Foucauld en est loin et si cette solution était retenue par le club finistérien, elle impliquerait d'obtenir une autre dérogation.

Les dirigeants du Stade Brestois ont jusqu'à la fin de saison pour faire connaître leur réponse. Le stade Francis-le-Blé se trouve déjà sous dérogation pour accueillir les matchs de Ligue 1.