Hausse des prix du gazole : la compagnie maritime Penn Ar Bed réduit la vitesse de ses bateaux

Publié le
Écrit par Catherine Jauneau .

Pour économiser du carburant et continuer ses liaisons vers les îles du Finistère, la compagnie maritime Penn Ar Bed a décidé de réduire la vitesse de ses bateaux. Pas de changement pour les rotations mais une décision inédite pour éviter des ruptures d'approvisionnement.

La compagnie Penn Ar Bed assure les liaisons entre Brest et les îles de Sein, Molène et Ouessant. Une mission indispensable mais aujourd'hui, avec la flambée des prix du gazole, son directeur David Roulleaux a dû prendre une décision inédite . Les bateaux vont réduire leur vitesse d'un nœud, passant de 15 à 14 nœuds durant les traversées. Peu d'impact pour les passagers, entre 5 et 15 minutes de plus à bord, mais une mesure de prévention face à une situation inédite. 

"On est face à un contexte particulier avec la flambée des prix du gazole, c'est une décision inédite que nous avons prise en collaboration avec la Région Bretagne. Réduire la vitesse de nos bateaux d'un nœud, cela représente un gain de 5000 mètres cube de carburant sur notre flotte par semaine" explique David Roulleaux.

Pour le moment, les bateaux sont encore ravitaillés toutes les 48 heures, mais il y a eu plusieurs annulations de livraisons. C'est pourquoi la compagnie a préféré anticiper et faire ainsi des économies avec la mesure prise.

"On n'est pas à l 'abri d'un contexte encore plus difficile. Si la pénurie devenait plus conséquente, nous prendrons d'autres mesures en concertation avec les élus des îles et de la Région" rajoute le Directeur.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité