La maison du fan de Johnny Hallyday incendiée à Molène. Une collection "inestimable" de souvenirs part en fumée

Publié le Mis à jour le

La maison d'Erwan Masson, le président du fan-club breton de Johnny Hallyday, a été détruite par un incendie ce lundi, à Molène. Et avec elle, tous les objets et photos dédiés à la star qu'il a amoncelés pendant plus de cinquante ans.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

C'est une "collection inestimable" de photos, de guitares dédicacées, de vinyles, de lettres à la gloire de Johnny Hallyday qui est partie en fumée, ce lundi, à Molène dans le Finistère. "Tout ce qui correspond à cinquante ans de vécu avec mon idole" souligne Erwan Masson.

La maison du bien connu président du fan-club breton du chanteur a été détruite par un incendie. "Je pense à mes guitares, je pense à ma collection, dit-il, mais je pense surtout à ces admirateurs et fans qui sont en photo dans mes albums et qui font partie de la collection, de mon univers, de l'univers Hallyday".

Erwan Masson vivait dans cette maison avec sa mère. Outre les objets dédiés à Johnny, ce sont les photos et les souvenirs de famille qui ont aussi été avalés par les flammes. "Le feu est parti d'une couverture chauffante. Les murs se sont enflammés et ça grimpait comme une bestiole. Il ne reste plus rien. C'est dur" relate-t-il ce mardi matin, la gorge nouée par l'émotion.

"La voix, le rock, les mots"

Erwan a 8 ans quand il découvre les chansons de "l'idole des jeunes" pour la première fois. "La voix, le rock, les mots", tout lui plaît. Six ans plus tard, il prend une claque quand il le voit entrer sur scène au Palais des Sports de Paris. Depuis, il n'a jamais lâché l'artiste. "Johnny vivait les chansons, il était capable de faire croire que ce qu'il chantait lui était arrivé".

Le président du fan-club breton a même organisé, en 2001, sur son île de Molène, une grande exposition de 300 pièces prêtées par un collectionneur alsacien. Il a croisé la star à plusieurs reprises, dont cette rencontre aux Vieilles Charrues en 2006, comme le montre cette photo postée récemment sur son compte Facebook.

Erwan Masson a retracé son amour pour le chanteur disparu en 2017 dans un livre, Johnny, mon île et moi. L'incendie qui a ravagé sa maison, ce lundi, a également emporté des exemplaires de cet ouvrage. Reste la mémoire "où sont gravés des souvenirs impérissables" dit ce fan inconditionnel qui explique avoir écouté une chanson de Johnny pour noyer son blues. "C'est la première chose que j'ai faite cette nuit et c'est encore à travers lui que je vais me soigner, me récupérer, car c'est toujours ce que je fais quand ça va mal".