À Lannilis, une perle blanche découverte dans une huître d'une exploitation ostréicole : " C'est notre fève à nous !"

Marin, stagiaire aux Viviers de Prat-Ar-Coum de Lannilis (29), a découvert le week-end dernier une perle blanche de 4 millimètres de diamètre dans une huître alors qu'il faisait une dégustation. Une trouvaille rare, même si elle est d'abord d'une valeur sentimentale.

La perle blanche découverte aux Viviers de Prat-Ar-Coum mesure 4 millimètres de diamètre ! Sa forme est parfaite même si elle n'a qu'une valeur sentimentale.
La perle blanche découverte aux Viviers de Prat-Ar-Coum mesure 4 millimètres de diamètre ! Sa forme est parfaite même si elle n'a qu'une valeur sentimentale. © DR Viviers de Prat-Ar-Coum

C'est Marin, 20 ans, stagiaire depuis le mois de décembre dans l'exploitation qui a fait cette découverte insolite. Parisien, étudiant ingénieur, il avait demandé à faire un stage de 5 semaines sur site pour découvrir le métier.

C'était ça ou un stage dans le milieu informatique. Mais ses origines bretonnes ont eu le dessus. 

Lors de ses séjours dans le Finistère, il vient souvent acheter des huîtres aux Viviers de Prat-Ar-Coum, il a donc choisi cette immersion.

Marin, le  stagiaire qui a découvert la perle , en pleine immersion devant une machine de calibrage d'huîtres.
Marin, le stagiaire qui a découvert la perle , en pleine immersion devant une machine de calibrage d'huîtres. © DR

Marin a failli avaler la perle !

Une expérience qui s'achève ce lundi 21 janvier et qui se solde par un beau cadeau. En effet, ce week-end, il invite son cousin pour une dégustation d'huîtres et achète une bourriche de "Nacre des Abers" chez son patron. Il s'attable quand, soudain, il sent quelque chose en bouche. 

En mangeant, j'ai senti quelque chose. C'était une petite perle blanche, mais je n'étais pas sûr. J'ai fait une photo et je l'ai montrée à mon patron, il m'a dit que c'était bien ça. C'est rare, je vais garder cette perle comme un porte bonheur. Plus tard, je la ferai peut-être monter sur une bague.

Marin, stagiaire aux Viviers de Prat-Ar-Coum

Caroline Madec, la co-gérante de l'entreprise, est ravie. Même si la perle n'est pas un diamant brut, elle a une jolie forme : "Mon père en avait déjà trouvées mais elles n'étaient pas aussi parfaites, c'étaient plutôt des petites constellations !"

 

Cette perle, c'est notre fève de l'épiphanie ! Ça a mis beaucoup de joie dans l'entreprise. L’huître, c'est un produit magique qui ne cesse de nous surprendre et de nous émerveiller.

Caroline Madec, co-gérante Viviers de Prat-Ar-Coum

La famille de Caroline Madec travaille dans le milieu ostréicole depuis cinq générations. Son grand-oncle s'était d'ailleurs installé à Tahiti dans les années 70 pour exploiter des huîtres perlières. Il n'y a pas de hasard confie-t-elle. 

Marin, lui ,a repris ce matin son travail devant une machine de calibrage... Un dernier jour sur place et que des beaux souvenirs à conserver.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature insolite