Huîtres de Cancale : une reconnaissance de l'Unesco en ligne de mire

© T. Bréhier - France Télévisions
© T. Bréhier - France Télévisions

C’est une bonne nouvelle pour la ville de Cancale : l'élevage de ses huîtres vient d’être inscrit à l’inventaire du patrimoine immatériel de la France. Un pas qui pourrait l'emmener vers une reconnaissance de l'Unesco. 
 

Par Juliette Vincent-Seignet


La mairie de Cancale a exprimé sa joie dans un post Facebook publié lundi 18 novembre au soir, évoquant une inscription au "patrimoine culturel immatériel de l'Unesco". Une joie relayée par différents médias et réseaux sociaux. 
 
 
Or, cette inscription, le 20 septembre dernier, au patrimoine culturel immatériel français n'engage pas automatiquement une candidature pour l'Unesco, nous précise le ministère de la Culture. 
  

Une étape avant peut-être un classement au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco


Pour le moment, "l’Unesco n’a pas reçu de candidature officielle concernant les huîtres de Cancale", nous explique Doyun Lee, chargée de l’entité du patrimoine vivant de l’Unesco.

Le gouvernement français doit encore se prononcer en amont sur la candidature et ensuite la transmettre à l’institution. Ce n’est pas encore le cas.
 


Pour cette année 2019, seule une candidature française sera étudiée par l’Unesco du 9 au 14 décembre à Bogota, avant validation, précise Doyun Lee. Il s’agit de l’alpinisme

En 2018, ce sont les savoir-faire liés au parfum en Pays de Grasse qui ont été inscrits au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Alors, les huîtres de Cancale rejoindront-elles le Fest Noz, reconnu en 2012 par l'Unesco ?

Chaque année, la quarantaine d’ostréiculteurs de Cancale produisent 4000 tonnes d’huîtres creuses et 700 tonnes de plates.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus