Législatives 2024 en Bretagne. Participation massive dans le Finistère, très forte dans le Morbihan, l'Ille-et -Vilaine et les Côtes-d'Armor

Vingt-sept députés à élire en Bretagne et une majorité parlementaire à constituer au niveau national : les électeurs bretons ont répondu massivement à l'appel à voter. La participation à ce premier tour des élections législatives anticipées enregistre une très forte hausse : le Finistère est le département français qui a le plus voté, le Morbihan voit son taux de participation grimper de près de 24 points par rapport aux législatives de 2022.

Chacun anticipait une participation plus élevée qu'à l'accoutumée, surtout pour des élections législatives traditionnellement moins mobilisatrices que les élections présidentielles et municipales. Et c'est peu dire que cette prévision, qui se dessinait dès midi ce dimanche 30 juin, se confirme à 17h en Bretagne :

Une participation qui monte en flèche dans Finistère et le Morbihan : 24 points de plus qu'en 2022

Dans le Finistère, le taux de participation grimpe à 68,26 % soit près de 24 points de plus qu'au 1er tour des élections législatives de 2022, à la même heure. Le département de la pointe bretonne est celui qui a le plus voté en France.

Dans le Morbihan, la participation monte à 64,94%, soit près de 24 points de plus qu'en 2022 à la même heure.

En Ille-et-Vilaine, la participation est de 59,77%, soit plus de 17 points de plus qu'en 2022. 

Dans les Côtes-d'Armor, la participation s'élève à 59,39% soit 15 points de plus qu'en 2022.

La Bretagne affiche à 17h une participation électorale de 21 points supérieure à celle de 2022 au premier tour à la même heure.

2,7 millions de procurations ont été enregistrées, selon le ministère de l'Intérieur. Par ailleurs, plus de 410 000 Français de l’étranger ont pris part au vote en ligne, clos ce jeudi 27 juin 2024, contre 250 000 en 2022. Un record.

À lire. "On est débordé par les demandes". Les procurations pour les législatives 2024 affluent.

La dissolution de l’Assemblée nationale, totalement imprévue annoncée par Emmanuel Macron au soir des élections européennes du 9 juin 2024, a contraint les partis à mener une campagne express, organisée dans l’urgence. Ce qui n’a pas affecté l’intérêt des électeurs pour ce scrutin, lequel n’a cessé de croître. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité