Points de deal démantelés à Brest. "Nous expulserons les dealers condamnés qui empoisonnent la vie du quartier"

70 personnes ont été interpellées lors d'une importante opération de police ce mardi 6 février, à Brest. Quatre points de deals ont été démantelés pour faire "place nette" et "rendre le quartier" de Bellevue "aux résidents". Le sous-préfet annonce que les dealers condamnés seront expulsés de leurs logements sociaux.

"Vous le savez, une très grosse opération de Police contre le trafic de drogue a eu lieu ce matin" annonce le procureur de Brest. Depuis le tribunal judiciaire, Le procureur Camille Miansoni convie la presse ce mardi 6 février 2024 pour revenir sur l'opération "place nette" qui a eu lieu dans le quartier Bellevue à Brest.

105 policiers pour 70 interpellations

"70 personnes ont été interpellées, et 15 dont 4 mineurs sont en garde à vue" annonce Camille Miansoni. Pour cette opération d'ampleur, 105 policiers dont 12 éléments du RAID de Rennes ont été mobilisés. Les forces de l'ordre sont intervenues sur 22 lieux pour "nettoyer" ce quartier populaire du nord de Brest.

Le sourire de Jean-Philippe Setbon, le sous-préfet de Brest, en dit long sur le résultat obtenu par ce déploiement de force. Le but de l'opération "est de rendre ce quartier à ses résidents" insiste-t-il.

Opération "place nette" pour rendre le quartier aux résidents 

"Plus encore que la quantité de drogue ou d'armes saisies, c'est le coup très sérieux que nous avons porté aux dealers qui pensaient travailler en toute assurance sur ce quartier" détaille Jean-Philippe Setbon. "Pour empêcher la reprise du trafic de stupéfiants, un dispositif de police va rester massivement dans le quartier, le temps qu'il faudra".

Ils vont quitter le quartier car nous les expluserons.

Jean-Philippe Setbon, sous-préfet de Brest

La police judiciaire a démantelé quatre points de deal "très structurés, qui tournaient à plein régime 24h/24" appuie le sous-préfet. "Les individus interpellés, une fois condamnés vont quitter le quartier. Ils vivent dans Bellevue dans des logements sociaux. Nous allons demander aux bailleurs de les expulser rapidement pour troubles de jouissance".

Armes, drogues et gros ménage

Lors de l'intervention, un fusil à canon scié, un pistolet calibre 22 et des balances de précisions ont été saisies. Le procureur ne communique pas sur la quantité de drogue trouvée lors de l'opération. "Il y a de la résine, de la cocaïne, un peu de tout..." souffle Camille Miansoni.

Le sous-préfet assure que les services de Brest Habitat sont à pied d'œuvre pour effectuer un gros ménage. "Ils retirent des véhicules abandonnés, des épaves et encombrants qui polluaient les lieux".

Le directeur de Brest Habitat apprécie cette opération policière qui "facilite l'intervention de nos agents sur les points de crispation". Pour Georges Bellour, "le bail [des personnes incriminées] sera résilié si et seulement si les faits sont établis". Le procureur révélera les résultats des saisies et des auditions en fin de semaine.

(Avec Régis Massini)