REPORTAGE. Dans le Pays des Abers, la recherche d'emploi se construit en proximité

Publié le

Le Pays des Abers, dans le Finistère, regroupe treize communes et compte 42.296 habitants. L'emploi est l'une des compétences de cette communauté de communes en matière de service public. Depuis 1996, le territoire s'est doté d'une Maison de l'emploi à Plabennec, où l'accompagnement est individualisé et en proximité.

"Vous avez votre CV ?".  L’homme tend une clef USB. "Je vous l’ai mis là-dessus, je l’ai retravaillé mais je n’arrive pas à tout faire entrer sur une seule page". Fanny Siche, la référente Défi emploi pour le Pays des Abers, sourit et lui dit de ne pas s’inquiéter. Elle déroule le document sur son écran d’ordinateur. "C’est pas mal du tout". Alexandre, la petite trentaine, se détend. Il enchaîne les CDD depuis pas mal d’années et espère que son projet professionnel va aboutir : devenir vendeur automobile.

Motivation  

Alexandre pousse la porte de la Maison de l’emploi (MDE), à Plabennec, dans le Finistère, deux fois par semaine. Une structure créée en 1996 qui bénéficie depuis octobre de locaux flambant neufs au sein de l’Espace Louis-Coz. Un lieu estampillé associatif et social. "Ce que j’aime ici, relate le trentenaire, c’est ce contact direct et le suivi personnalisé de mon dossier".  

Il fouille dans la pochette rouge qu’il apporte avec lui à chaque rendez-vous. Il en extirpe un listing de concessions automobiles. "Je vais aller me présenter directement avec mon CV, dit-il. J’aurai peut-être une petite chance de rencontrer quelqu’un. Et puis, ça montre ma motivation".

Fanny l’encourage et lui parle également d’une formation en alternance dans ce domaine. Alexandre a déjà un BTS management commercial opérationnel, mais il n’a jamais travaillé dans le secteur de l’automobile. "Avec lui, explique Fanny Siche, on travaille sur le long terme. Je vais également le suivre une fois qu’il aura intégré une entreprise".  

Quarantaine d’offres d’emplois   

Le service Défi emploi relève du Plan local pour l’insertion et l’emploi (PLIE). L’accompagnement y est individualisé et cible surtout les chômeurs longue durée, les bénéficiaires du RSA et de l’ASS (Allocation de solidarité spécifique), les travailleurs handicapés ou encore les séniors de plus de 50 ans. En 2021, 44 personnes ont ainsi été épaulées par la référente du service : 28 hommes et 16 femmes. 24 sont sortis du dispositif dont 17 avec un emploi durable.  

Toutefois, pour bénéficier de cet accompagnement, il faut d’abord frapper à la porte du bureau voisin : celui de Martine Sparfel. "Je reçois tous les publics, précise-t-elle. En fonction de leur situation, je les oriente soit vers le Défi Emploi soit vers la Mission locale si ce sont des jeunes de moins de 25 ans soit je m’occupe directement de leur dossier si je constate qu’ils sont autonomes dans leur recherche".  

Martine, qui occupe le poste depuis l’ouverture de la structure intercommunale, constate que "ce service public de proximité est indispensable". Elle s’arrête pour répondre à l’appel d’un employeur qui a besoin de main-d’œuvre dans ses serres. Elle connaît les profils par cœur et sait déjà qu’elle n’a personne qui correspond à cette demande. "Les employeurs du Pays des Abers nous ont identifiés, observe-t-elle. Ils viennent ici déposer leurs offres". Elle en a une quarantaine sous le coude. Le fichier est mis à jour chaque semaine et consultable en ligne sur le site de la Maison de l’emploi.  

Les deux salariées de la Maison de l’emploi ont un rôle "social". "Parfois, on prévoit des choses lors des rendez-vous, indique Fanny Siche. Et puis, on finit par tendre une boîte de mouchoirs".

Martine raconte que, pas plus tard que la semaine dernière, elle a accueilli un homme qui vivait dans sa voiture depuis un an. "Il avait eu des petits boulots saisonniers en 2021 et avait droit à une allocation chômage. Je l’ai aidé à monter son dossier d’inscription à Pôle Emploi".    

"Accès aux droits pour tous"

Le Pays des Abers regroupe treize communes et compte 42.296 habitants, un territoire à la fois tourné vers la terre et vers la mer.

  

Cette communauté de communes a récupéré depuis janvier une nouvelle compétence : la maison de services au public "pour favoriser l’accès aux droits de tous" ainsi que le souligne Christelle Hamon, responsable du service développement économique et solidarités.

Baptisée France services, elle ouvrira en juillet prochain dans le même bâtiment que la Maison de l’emploi, à, Plabennec, sous forme de guichet unique. Une antenne sera également créée à Lannilis.  

Christelle Hamon, responsable du service de développement économique et de la solidarité pour le Pays des Abers ©T. Peigné - C. Collinet-Appéré - FTV

A la Maison de l’emploi, "le travail en réseau est essentiel, remarque Martine Sparfel. On travaille en lien étroit avec Pôle Emploi, les assistantes sociales, les associations locales, les mairies du territoire. Et c’est d’autant plus important puisque l'on est confrontés à des personnes freinées dans leur recherche d’emploi pour des raisons de santé, de logement, de mobilité".

Le suivi n’y est cependant pas seulement individuel. Il intègre aussi des actions collectives, comme ce job dating qui aura lieu le 31 mars, en partenariat avec des agences d’intérim. Des cafés-rencontres avec les employeurs sont également organisés – le prochain est prévu le 2 juin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité