Restez confinés et participez à une soirée électro pour soutenir l'hôpital de Brest

Une soirée électro au profit de l'hôpital de Brest... C'est le défi proposé par le Brest Bretagne Handball et le Stade Brestois. Ce sera vendredi soir, depuis les réseaux sociaux. Et chacun chez soi.
Cinq DJ se relaieront aux platines dans une pièce isolée, sans jamais se croiser ni se voir
Cinq DJ se relaieront aux platines dans une pièce isolée, sans jamais se croiser ni se voir © L'Alsace/Lionel VADAM


Poussez les tables et les chaises de votre salon.... tamisez les lumières... et montez le son de vos tablettes, ordinateurs ou smartphone : le Brest Bretagne Handball (BBH) et le Stade Brestois (SB29) vous invitent à faire la fête vendredi soir, de 18h à 23h. 
Cinq DJ vont se relayer aux platines, sans se voir ni se croiser, pour une session électro en "live" sur les pages Facebook des deux clubs sportifs. Objectif : récolter de l'argent pour l'hôpital de Brest.


Une cagnotte en ligne


Ici, pas de dress-code... si le pyjama et le survê't sont devenus vos meilleurs amis pendant cette période de confinement, ils feront l'affaire. L'essentiel étant de "rester à la maison évidemment, explique le président du BBH, Gérard Le Saint, et surtout de partager un moment de convivialité autour d'une cause importante : la lutte contre le Covid-19. Une cagnotte sera mise en ligne pour collecter les dons"

Baptisé "Get united" ("Soyons unis"), l'événement mise sur "la solidarité de chacun car quand on voit le boulot et le dévouement des soignants, leur sens du travail, on se dit que leur donner un coup de pouce est le moins que l'on puisse faire" ajoute Gérard Le Saint.
 
Pour le président du BBH, "c'est un pari osé mais réfléchi". Il s'agit aussi de marteler le message "restez chez vous". "Ne sortez pas pour faire la fête. Même si cette période de confinement est un moment socialement difficile et anxiogène, il faut respecter les règles si l'on veut se débarrasser de ce virus".

Cinq heures d'électro pour se lâcher un peu depuis son salon. Alors, on danse ?
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société stade brestois football sport handball féminin handball