Théo Pichard, choisi pour représenter la Bretagne au tremplin musical Imagine

Théo pendant un concert au Vauban / © Béa photo
Théo pendant un concert au Vauban / © Béa photo

Le tremplin pour jeunes musiciens aura lieu le 1 et 2 novembre, à Paris. Seul un talent est présenté par région. Côté breton : un claviériste de 19 ans, non-voyant, qui transmet son histoire et ses émotions à travers son instrument.

Par J.J

Il n'a même pas postulé. Et pourtant, Théo Pichard, claviériste, sera le candidat de la Bretagne au tremplin Imagine. Cette rencontre musicale, organisée par les Jeunesses Musicales de France, se tiendra ce week-end, à Paris.

Elle réunit des musiciens ou des groupes, âgés de 13 à 21 ans, représentant chacun une région. L'idée : organiser des ateliers avec les jeunes artistes, mais aussi désigner le lauréat français pour le tremplin international. 
 

Premières notes à 6 ans


Théo, originaire de Plouédern près de Brest, a reçu son premier clavier à l'âge de 6 ans. Un cadeau offert par son grand-père, qu'il attendait avec impatience. Le jeune garçon a "l'urgence de jouer".

Heureux à l'idée d'apprendre ses gammes, il frappe aux portes des écoles de musique. Mais c'est la douche froide : elles ne souhaitent pas l'intégrer aux cours académiques en raison de son handicap. Théo est aveugle. 

Il en est pourtant convaincu, le clavier est sa vocation. Il envisage d'autres approches.

Chaque samedi, j'allais dans la boutique de Mercier Musique. J'essayais les clavier, j'enregistrais les sons avec mon dictaphone et je les réécoutais ensuite, raconte Théo.
 

Son style ? L'impro 


Il reçoit aussi le soutien de professeurs de trompette, de solfège et d'accordéon. Ils lui transmettront des éléments techniques et surtout, la fibre de l'improvisation.

Car si Théo connaît aujourd'hui les classiques, il préfère laisser ses doigts danser sur le clavier, et se "laisser porter par l'instant."

Mon clavier je le considère comme le prolongement de mon corps. Il transmet exactement qui je suis et tout ce que je ressens.

Quelques jours avant le tremplin Imagine, il concrétise un rêve d'enfant : dans le studio de Mercier Musique, il enregistre son premier album. 
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus