Une séance de dédicaces d'Eric Zemmour à Brest perturbée par une manifestation, deux personnes blessées

Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue samedi après-midi à Brest en marge d'une manifestation d'opposants à Eric Zemmour, venu dédicacer son dernier livre, a-t-on appris auprès de la sous-préfecture.

En début d'après-midi, environ 300 personnes, dont une soixantaine de membres de l'ultragauche, se sont réunis au niveau de l'hôtel de ville de Brest et se sont rendus à quelques centaines de mètres devant l'hôtel Oceania, où était prévue une séance de dédicaces d'Eric Zemmour, a précisé la sous-préfecture.

Arrivés devant l'hôtel, les manifestants ont échangé des insultes avec une trentaine de sympathisants du fondateur du parti d'extrême droite Reconquête. Deux manifestants, qui ont jeté une barrière sur une vitrine de l'hôtel, ont été interpellés et placés en garde à vue, selon la sous-préfecture.

Les forces de l'ordre ont dispersé les manifestants et ont mis en place un périmètre autour de l'établissement. Un manifestant a été blessé avec du verre en donnant un coup de pied dans une vitrine et un sympathisant de M. Zemmour a été blessé au front, a ajouté la même source.

durée de la vidéo : 00h02mn07s
Les associations restent vigilantes face à l'extrême droite. ©Carole Collinet/FTV

100 à 150 sympathisans d'Eric Zemmour présents 

Ca a été très vite. Les gens, environ 70 personnes, attendaient calmement devant l'hôtel le début de la dédicace prévu vers 15H. Les manifestants ont avancé vers l'hôtel. On a donc fait rentrer les gens qui attendaient la dédicace pour les protéger", a témoigné auprès de l'AFP Diane Ouvry, conseillère presse d'Eric Zemmour, présente à Brest.

"Les black blocs ont jeté des projectiles, ont fracassé la tête d'un pauvre jeune homme qui a été emmené par les pompiers. Ils ont détruit des vitres de l'hôtel, ils ont lancé des fumigènes à l'intérieur. Les forces de l'ordre sont maintenant devant l'hôtel", a-t-elle déclaré, en précisant qu'un "dispositif de sécurité" était prévu au regard des appels à manifester.

Dans un communiqué ce dimanche 18 juin, l'antenne brestoise de l'UDB dénonce la "stratégie cynique" d'Eric Zemmour "qui veut installer en France une polarisation extrême de la vie politique, un climat de guerre civile car il pense que c'est ce qui lui permettra de rebondir.

"[Eric Zemmour] et son parti s'attachent depuis des mois à enflammer la Bretagne en ciblant des maires qui ne font qu'appliquer la loi dans l'accueil des réfugiés qui ont obtenu le droit d'asile, à Callac, à Saint-Brévin-les-Pins."

UDB Pays de Brest

La séance de dédicaces de l'ancien polémiste du Figaro et de CNews s'est poursuivie ce samedi 17 juin, ses quelques 100 à 150 sympathisants entrant et sortant de l'hôtel sous la protection des forces de l'ordre.

Avec AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité