César 2024 : île Callot, Saint-Malo, Fort La Latte... La Bretagne brille lors de la 49ème cérémonie

La 49ème cérémonie des César a largement récompensé vendredi soir à l'Olympia, le film "Anatomie d'une chute" (cinq statuettes) mais la région Bretagne a aussi eu son lot de récompenses. Le César du meilleur court-métrage d'animation a été attribué à "Eté 96" de Mathilde Bédouet : 12 minutes tournées sur l’île Callot, à Carantec dans le Finistère. La beauté des sites bretons de Fort La Latte et Saint-Malo a également été saluée à travers le César des meilleurs décors pour "Les Trois Mousquetaires".

"Merci du fond du cœur à @lacademiedescesars pour cette sélection et à toute l’équipe du film, à mes producteurs et tous les partenaires sans qui le film n’existerait pas." Mathilde Bédouet est ce samedi une réalisatrice comblée et émue sur la scène de l'Olympia.

Aux côtés de sa productrice et amie d’enfance Ninon Chapuis, elle a dédié ce César à "[s]es parents qui [l’]ont toujours soutenue et permis de faire ce métier que [elle] aime. Je me sens vraiment très chanceuse de faire ce métier entourée des gens que j’aime et qui ont a cœur de se questionner en permanence sur la façon de faire ce métier."

Piégé sur l'île Callot de Carantec

Sa dernière réalisation "Eté 96" a reçu vendredi soir le César du meilleur court-métrage d'animation : "Merci à toutes les personnes impliquées, du tournage à l’animation, de la musique à tout le merveilleux travail de post-production. Merci à mes producteurs chéris, et la bande rapprochée qui m’a soutenue tous ces mois."


"Eté 96" c'est l'histoire de Paul, un enfant qui participe avec sa famille et leurs amis à un pique-nique sur l'île Callot, à Carantec, dans le Finistère. Une habitude le 15 août. Mais cet été 1996, la marée montant, les voilà piégés sur l’île finistérienne. "Paul, bouleversé, coincé entre le monde des adultes et celui des enfants, prend conscience de son individualité" poursuit UniFrance.

Cette œuvre de 12 minutes mêle quatre techniques très différentes : le dessin sur papier, l’ordinateur 2D, la prise de vue réelle et la rotoscopie. D'abord tournées, les prises de vues réelles ont ensuite été complètement dessinées et animées. 

C’est la sixième sélection en festivals pour ce court-métrage d'animation, récemment en compétition au Festival international de Clermont-Ferrand et déjà largement salué à Trouville, Douarnenez, Brest et Paris.

"Été 96" est coproduit par la société bretonne Tita Productions, ainsi que par Tébéo & TébéSud et TVR, avec le soutien de la Région Bretagne. 

Fort La Latte, Plouha, Saint-Malo : terres de batailles des Trois Mousquetaires

Petit chouchou de la cérémonie, Les trois Mousquetaires, (nommé dans six catégories pour les César 2024) a lui reçu le César des meilleurs décors attribué à Stéphane Taillasson.

Fort La Latte et Saint-Malo y occupent une place intournable dans la deuxième partie "Milady" sorti le 13 décembre dernier sur les écrans.

Lire aussi : Retour sur les terres de tournage bretonnes pour "Les Trois Mousquetaires" en avant-première à Saint Malo


Le film du réalisateur Martin Bourboulon, est joué par quatre acteurs principaux : François Civil (D’Artagnan), Romain Duris (Aramis), Pio Marmaï (Porthos) et Vincent Cassel (Athos). 

Plusieurs scènes ont été tournées dans la région, notamment au Fort la Latte, à Plouha ou encore à Saint-Malo au cours de l'automne 2021. La cité corsaire qui représente La Rochelle à l'écran. Stéphane Taillasson a ainsi construit ou aménagé autour de 160 décors pour les deux films (D'Artagnan et Milady).

Au total six films représentaient la région Bretagne lors de cette 49ème édition : "Interdit aux chiens et aux Italiens", "les Silencieux", "Les Trois Mousquetaires", "Le Consentement" et "Disco Boy".