Sur le chantier de rénovation de Fort Cigogne, ou quand l'ancien fort militaire s'apprête à retrouver sa prestance

Fort Cigogne en pleine restauration / © C. Louet - France 3 Bretagne
Fort Cigogne en pleine restauration / © C. Louet - France 3 Bretagne

Niché au coeur de l'archipel des Glénan, construit au XVIIIe siècle, Fort Cigogne avait pour mission d'écarter les corsaires. Le site nécessitait de nombreux travaux, rendus notamment possibles avec le Loto du patrimoine. Alors comment se passe ce chantier ? 

Par E.C & C.L

Site emblématique de l'archipel des Glénan, Fort Cigogne, élu par le loto du patrimoine, fait l'objet depuis le printemps de travaux importants. Ce monument de 1755, géré par le conservatoire du littoral, abrite également l'une des bases de l'école de voile des Glénans

Très endommagé par le temps et les inflitrations, le site avait besoin d'un sérieux lifting. C'est un chantier hors norme qui s'est ouvert au large du continent. Cette restauration devrait coûter 4,2 millions d'euros, financés sur quatre ans par l'État, la région, la commune de Fouesnant, l'école des Glénans et le loto (à hauteur de 152 000 euros). 
 
Le Fort Cigogne en chantier / © C. Louet - France 3 Bretagne
Le Fort Cigogne en chantier / © C. Louet - France 3 Bretagne

 

On est fiers de travailler ici, on donne le meilleur de nous-mêmes


Un beau chantier, un gros challenge


Une équipe d'ouvriers fait le déplacement chaque début de semaine. Une heure de traversée pour tout le monde avant de rejoindre le fort, le temps de faire le vide. "Le matériel, les engins à décharger sur un caillou en pleine mer, ce n'est pas simple" souligne l'un d'entre eux. La priorité d'ici à l'automne ? L'étanchéité des terrasses.

Sur place, tout est prévu pour assurer l'autonomie des ouvriers : nourriture, eau, carburant. Pendant quatre jours, leur quotidien est rythmé par les travaux. A la fin de la journée, il ne reste plus qu'à apprécier le décor, toujours magique.
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus