"En Pays d'Iroise, on compte 500.000 animaux d'élevage pour 50.000 habitants". Nouvelle manifestation contre une porcherie industrielle dans le Finistère

Environ 350 personnes, selon la préfecture du Finistère, ont manifesté dimanche à Landunvez contre une porcherie, défendant "une agriculture sans fermes-usines sur ce territoire", a-t-on appris auprès du collectif qui regroupe plusieurs associations écologistes.

Le rassemblement s'est déroulé dans une "ambiance calme", d'après la préfecture.
"Le collectif maintient la pression notamment contre la méga-porcherie Avel Vor, symbole de l'industrialisation de l'élevage et dont l'extension a déjà fait l'objet de plusieurs décisions de justice défavorables", selon un communiqué du collectif dont font notamment partie Greenpeace, Eau et rivières de Bretagne, "Stoppons l'extension de la porcherie Avel Vor" ou encore France nature environnement (FNE).

A environ 500 mètres de cette porcherie située dans le nord-ouest du Finistère, les militants ont déroulé une banderole géante "des fermes, pas des usines".
"En France, près d'une ferme-usine sur deux est située en Bretagne (...). En Pays d'Iroise, on compte 500.000 animaux d'élevage pour 50.000 habitants. La pression sur l'environnement est insoutenable et excessive", a dénoncé le collectif dans le communiqué.

En janvier, le parquet de Brest avait ouvert une enquête visant l'extension de cette porcherie de 12.000 cochons à la suite d'une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" déposée par un collectif d'opposants.

(Avec AFP)