Finistère : il chute d’une falaise à Moëlan-sur-Mer, un jeune homme en urgence absolue

Dans la nuit du lundi à mardi, un jeune homme de 18 ans a chuté d’une falaise située en bord de mer sur la commune de Moëlan-sur-Mer (Finistère). Il a été transporté en urgence absolue à l'hôpital de la Cavale Blanche de Brest.

Un jeune homme de 18 ans a fait une chute de plus de 10 mètres la nuit dernière, sur la commune de Moëlan-sur-Mer. Il était près de 3 h du matin quand les secours ont été appelés dans le secteur de Port-Baly, alertés par des amis de la victime.


Les pompiers de Moëlan-sur-Mer, des pompiers spécialisés en secours aquatique ainsi que le SMUR et les gendarmes de la communauté de brigades de Moëlan-sur-Mer et Pont-Aven se sont rendus sur place. La vedette de la SNSM de Doëlan, à Clohars-Carnoët, a également été engagée.

Le jeune homme a été évacué par la mer, à bord d’un canot des sapeurs-pompiers vers le port de Merrien. Il a ensuite été transporté à bord de l’hélicoptère de la sécurité civile Dragon 29 en urgence absolue à l’hôpital de la Cavale-Blanche, à Brest.

Une trentaine de jeunes rassemblée sur la falaise

Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme se trouvait avec une trentaine d'autres personnes sur cette falaise. A un moment donné, il aurait joué au ballon et l'aurait fait tomber. C'est en partant à sa recherche qu'il aurait chuté. Quatre amis à lui se sont alors inquiétés et l'ont découvert en contrebas. 

La gendarmerie de Quimperlé précise que ces quatre personnes encore présentes sur les lieux ont été verbalisées (les autres ne sont pas restées indique-t-on), pour non-respect du confinement. 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité