Finistère. Pour pouvoir nourrir et chauffer ses animaux, le refuge SOS Tortue lance un appel aux dons

Publié le Mis à jour le
Écrit par GLM avec Morgane Trégouët

C'est l'un des trois refuges du genre en France. Au Folgoët dans le Finistère, SOS Tortue voit chaque année doubler le nombre d'animaux recueillis. Pour pouvoir les nourrir et surtout les chauffer, l'association lance un appel aux dons.

Le refuge est installé au Folgoët dans le Finistère  

Ici, sur 800 m2, elles sont environ 200 dans des parcs, des serres, un local chauffé…  "A chacune sa place en fonction de l’espèce. Certaines hibernent et d’autres pas, il y a les aquatiques, les terrestres", explique David Manceau, le président de SOS Tortue. 

Deux fois plus de tortues chaque année

En attendant de pouvoir leur trouver une famille d'accueil, David Manceau passe le plus clair de son temps libre à s'occuper de ses pensionnaires.

Les tortues sont sa passion depuis l'enfance. Il y a d’abord eu les deux premières offertes par sa grand-mère. Bientôt les stages d’été à l’adolescence dans le Village qui leur est consacré dans le Var. Et puis après s'être formé, celui qui est accessoirement infirmier à la ville, a commencé à en recueillir à son domicile, pour mieux les faire transiter vers un autre refuge, situé près de Toulouse.

Mais face à l'ampleur de la tâche, l'homme a finalement décidé de monter une association, avec des bénévoles. Parce que par les temps qui courent, protéger les tortues est une tâche ardue.

"Chaque année, dit David Manceau, le nombre des tortues que nous recueillons est multiplié par deux. Il nous faut des moyens". 

durée de la vidéo : 02min 05
SOS Tortues dans le Finistère ©M. Tregouet/ S. Soviller/H. Notat/FTV

Amenées par des particuliers qui ne peuvent plus s'en occuper

Si des gens trouvent parfois par hasard des tortues sur le bord des routes, (attention on ne fait pas n'importe quoi si ça arrive), la plupart sont amenées ici par des particuliers qui ne peuvent plus s’en occuper.

"Alors ils nous contactent, indique David Manceau, et on essaie de trouver une solution pour récupérer leurs animaux dans de bonnes conditions. Dans ce bassin ici, il y a ceux qui sont en vente actuellement. La plupart sont des tortues africaines, mais on récupère aussi encore beaucoup de tortues de Floride qui étaient à la mode il y a 20 ans".  

Pour nourrir et chauffer les tortues, il faut du monde, du temps, et de l’argent

Le refuge est l'un des trois sites dédiés en France. Il héberge en ce moment 200 tortues, d'une vingtaine d'espèces, arrivées de tout le Nord de la France. 

Pour les nourrir, les soigner, les chauffer, il faut des bras, du temps, et de l’argent. Ici, on compte une vingtaine de bénévoles, on fait avec les moyens du bord, les dons essentiellement. Mais avec la flambée des coûts de l’énergie, les temps sont durs.

Appel aux dons 

SOS Tortues lance donc un appel aux dons pour l'aider à passer l'hiver. Et étoffer sa capacité d'accueil. Le lien est à retrouver ici sur le site de l'association. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité