"Races bretonnes, une histoire bien vivante !", une exposition qui met en lumière la sauvegarde de ces races domestiques menacées

Publié le

Durant près d'un an, l’Écomusée de la Bintinais à Rennes propose une grande exposition sur les races bretonnes, dans la droite ligne de sa mission de conservation génétique de ces races historiques, pour certaines menacées.

Dès la fin des années 80, l’Écomusée de la Bintinais, alors nommé « Écomusée du Pays de Rennes », s’est engagé dans une démarche de conservation et de valorisation des races anciennes bretonnes. Des races souvent menacées d’extinction, à l'image de la poule Coucou de Rennes, de la vache Pie-Noir ou de la chèvre des Fossés.

C'est pour aller encore plus loin sur l'histoire de ces races que l'Écomusée propose du 26 novembre 2022 au 3 septembre 2023 une exposition qui montre au public la relation entre les Bretons et ces races domestiques et l'évolution agronomique qui a amené irrémédiablement à une sélection de races pour l'agriculture et à la menace de disparition d'autres races historiques.

Au travers de tableaux de naturalistes et par la présence d'objets du quotidien du XIXe siècle, le début de l'exposition rappelle la place centrale qu'occupaient ces animaux dans le quotidien des paysans bretons. 

La sélection inéluctable au XXe siècle

Après la Seconde Guerre mondiale, l’intensification des pratiques agricoles et la sélection des races animales les plus conformes aux critères de productivité ont eu un impact sur les cheptels des races anciennes.

Déjà, depuis le XIXe siècle, la zootechnie portée par les découvertes scientifiques, avait contribué à la création et à la standardisation de races. 

L’uniformisation des bovins s’est faite au détriment des races dites anciennes, jugées moins performantes même si elles étaient adaptées à des territoires particuliers. Une uniformisation et une standardisation qui se retrouve également chez les équins, ovins ou encore porcins et volailles.

Certaines races préservées

Plus tard, sur la fin du XXe siècle, des éleveurs, des musées ou des institutions se sont démenés pour enrayer le brutal déclin de cette biodiversité domestique : "C'est dans les années 70 que certains éleveurs curieux et des associations vont alerter sur la disparition de ces races et vont mettre tout en œuvre pour les sauvegarder et les préserver" explique Sophie Parmentier de l’Écomusée de la Bintinais.

durée de la vidéo : 01min 00
Sophie Parmentier de l’Écomusée de la Bintinais à Rennes explique l'uniformisation des races pour l'agriculture et l'effort de sauvegarde des races anciennes par des éleveurs et des musées à l'occasion de l'exposition "Races bretonnes, une histoire bien vivante!" ©M. Villaverde - L. Bonis / FTV

Organisée chronologiquement, l'exposition propose une exploration à la fois artistique, scientifique et ethnographique de la relation entre l'homme et l'animal et de l’évolution des races.

Peintures, photos, objets du quotidien, animations vidéo, l’écomusée a rassemblé plusieurs centaines de pièces mises en scène dans quatre espaces, aux ambiances très différentes, la rendant accessible à tous les publics.

Races bretonnes, une histoire bien vivante !

Exposition à l’Écomusée de la Bintinais, jusqu'au 3 septembre 2023.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité