• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'hydrolienne immergée au large d'Ouessant victime de pirates informatiques

Hydrolienne Sabella D10 avant son immersion / © Sabella
Hydrolienne Sabella D10 avant son immersion / © Sabella

Des pirates informatiques ont perturbé en octobre le contrôle de l'hydrolienne immergée au large d'Ouessant (Finistère), la seule actuellement à être raccordée à un réseau électrique en France. La production d'électricité a été interrompu pendant deux semaines. 

Par AFP

"On a perdu l'ordinateur qui permettait la connexion satellitaire depuis Quimper avec l'unité de pilotage de l'hydrolienne. Cet ordinateur, installé à Ouessant, a été hacké par des russo-cubains", au regard du message diffusé, en espagnol avec quelques mots en cyrillique, a révélé à l'AFP Jean-François Daviau, à la tête de la PME bretonne Sabella.

Une rançon de 4 000 dollars de rançon réclamée

"Ils ont pénétré dans l'ordinateur et l'ont crypté", a précisé Jean-François Daviau

Le patron de Sabella a ajouté avoir reçu une demande de rançon de 4 000 dollars. "On n'a pas payé bien sûr", a-t-il assuré dans un sourire amusé, reconnaissant cependant que cela avait "mis un peu le bazar" dans l'installation.

15 jours sans production

L'hydrolienne, de la taille d'un immeuble de cinq étages, a ainsi arrêté sa production pendant une quinzaine de jours, le temps de changer l'ordinateur et d'installer des protections supplémentaires. Cette intrusion a eu lieu quelques jours avant son raccordement au réseau électrique de l'île, ce qui n'a ainsi pas perturbé son approvisionnement.

15% des besoins électrique de Ouessant

L'hydrolienne, qui transforme l'énergie des puissants courants du Fromveur en électricité, a été immergée le 25 juin à deux kilomètres d'Ouessant et par 55 mètres de fond. Le 21 septembre, la machine a été reliée à l'île grâce à un câble sous-marin, mais l'énergie produite n'est injectée sur le réseau îlien que depuis le 5 novembre. Depuis, elle a produit 70 MWh, soit une belle performance pour une machine en phase de test. Cette première hydrolienne industrielle, de fabrication 100% française, couvre jusqu'à 15% des besoins en électricité de l'île et de ses 800 habitants. 

Une ferme hydrolienne à l'horizon 2020

L'entreprise prévoit d'ici 2020 l'immersion, toujours dans le courant du Fromveur, de trois autres machines plus puissantes, dans le cadre d'une ferme pilote destinée à couvrir 50 à 70% des besoins en électricité de l'île, qui n'a jamais été raccordée au continent par un câble électrique, l'énergie étant produite par une centrale au fioul.
© Sabella
© Sabella

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus