Après la tempête Ciaran, ces bénévoles déblaient les sentiers de randonnée en forêt. "Il y a du boulot !"

durée de la vidéo : 00h02mn01s
Le reportage de Catherine Aubaile et Régis Massini ©France 3 Bretagne

Ils ont troqué leur tenue de marche contre des outils pour découper les troncs d'arbres qui bloquent l'accès aux sentiers en forêt. Depuis le passage de la tempête Ciaran, les bénévoles de cette association de randonneurs déblaient les chemins du côté de Morlaix dans le Finistère. Un travail de longue haleine car la casse est importante.

Sur ce chemin de randonnée boisé, près de Morlaix dans le Finistère, l'association Trotte-Sentiers inspecte les dégâts laissés par la tempête Ciaran. "Ah, cette branche-là, on va devoir la couper" dit l'un des bénévoles. 

Même si l'interdiction de se promener en forêt a été levée depuis le 15 novembre 2023, la prudence reste de mise. Certaines branches sont en suspension et menacent de tomber à tout moment. D'où l'importance du travail réalisé par l'association pour sécuriser les parcours de promenade.

LIRE : "Sur 200 hectares, 115 sont par terre". Après la tempête Ciaran, les forêts vont mettre de longues années à se relever

"La casse est importante"

D'ordinaire, tout au long de l'année, les 'Trottes-Sentiers' coupent l'herbe ou les ronces. Mais depuis que les vents violents de Ciaran se sont abattus sur la Bretagne, l'entretien a pris une autre dimension.

"Le boulot est loin d'être terminé, constate Claude Rolland, le président de l'association. On a deux équipes avec chacune trois tronçonneuses pour débiter les troncs au sol. On vient toutes les semaines. Il y a des coins qui ne sont toujours pas accessibles".

Ce jour-là, les bénévoles croisent des VTTistes armés de machettes et de tronçonneuses. Ils sont membre du club Arrée VTT. Du renfort bienvenu pour nettoyer ce qui peut l'être. "On aurait préféré se balader avec nos vélos, se désole Bernard Keruzec. Mais on n'a pas le choix : la casse est tellement importante que l'on est obligé de se mobiliser. C'est important que tout le monde s'y mette sinon il y en a pour des années".

Les sorties VTT et marche vont donc se transformer en sorties tronçonneuses pour les prochaines semaines. "Ce n'est pas notre métier, mais c'est pour la bonne cause" disent ces bénévoles.

(Avec Catherine Aubaile)

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité