Landivisiau : 9 questions (et leurs réponses) sur la centrale à gaz combiné qui entre en service ce jeudi

La centrale thermique à cycle combiné gaz de Landivisiau devrait être mise en service ce vendredi 31 mars. 10 ans après le lancement du projet et de nombreuses oppositions d'associations et de riverains, elle est la dernière centrale de ce type en France.

L'actualité internationale a remis sur le devant de la scène la nécessaire indépendance énergétique de la France. Alors que les pays membres de l'Union Européenne élaborent des solutions pour remplacer le gaz russe, la centrale à gaz à cycle combiné de Landivisiau va enfin être mise en service après 10 ans de procédure. L'occasion de lever les dernières interrogations sur ce projet. 

1 - Qui se chargera de faire fonctionner cette centrale à cycle combiné gaz?

C'est l'entreprise Siemens qui assurera l'exploitation de la centrale pour le compte de TotalEnergies (anciennement DirectEnergie). Le projet est porté et financé par TotalEnergies, qui gère la centrale par le biais de sa filiale La Compagnie Electrique de Bretagne. La construction de la centrale a été réalisée par Siemens. 

2 - C'est quoi une centrale à cycle combiné?

Une centrale à cycle combiné est un des 3 types de centrale thermique (avec les centrales à charbon et au fioul). La centrale combiné gaz produit de l'énergie avec  deux sources : le gaz et la vapeur.

D'après les explications d'EDF, le gaz, mélangé à de l'air comprimé, est brûlé. La combustion fait ensuite tourner une turbine qui donne de l'électricité. Cette transformation crée de la vapeur qui est réutilisée pour, elle aussi, faire tourner une turbine et produire de l'énergie. 

3 - Combien va t-elle produire? Pendant combien de temps?

La centrale combiné gaz de Landivisiau devrait produire 446 MégaWatts d'énergie soit la consommation d'une ville de 400 000 habitants ou encore l'équivalent de la puissance d'une demi centrale nucléaire, selon nos confrères du Télégramme

Elle devrait être en service pour 20 à 25 ans avant de devoir faire l'objet d'une maintenance généralisée qui lui permettrait de fonctionner encore plusieurs décennies. 

4 - Pourquoi cette centrale a t-elle été construite? 

La Bretagne est dépendante en énergie, c'est-à-dire qu'elle consomme davantage d'électricité qu'elle n'en produit. Pour éviter les coupures de courant lors des périodes de forte demande (l'hiver) et sécuriser son alimentation électrique, la région Bretagne, l'Etat, l'Ademe, l'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat)et RTE (Réseau de Transport d'Electricité) ont conclu en décembre 2010 le Pacte électrique breton.

Ce pacte visait la maîtrise des consommations d'électricité, le développement des énergies renouvelables et la sécurisation de l'approvisionnement électrique. 

5 - Pourquoi une centrale à cycle combiné gaz plutôt qu'une autre installation?

La centrale à cycle combiné gaz est décrite par EDF comme produisant trois fois moins de Co2. Par ailleurs, elle demande un investissement plus faible que pour les centrales conventionnelles de puissance plus forte. EDF précise également qu'une centrale combiné gaz "assure un rendement énergétique nettement supérieur à celui d'une centrale thermique classique (65 % contre 38 %)."

Ce type de centrale peut être facilement implanté au plus près des lieux de consommation (zones urbaines, installations industrielles, sites EDF existants). Et répond à des besoins ponctuels en énergie.

6 - D'où vient le gaz utilisé dans la centrale?

Il est difficile d'identifier la provenance du gaz brûlé dans une centrale en particulier. Mais au niveau national, la France importe du gaz auprès de plusieurs pays. 

La Norvège fournit 36% du gaz français, suivi de la Russie (17% du gaz), de l'Algérie (8%), des Pays-Bas (8% de l'approvisionnement en gaz), du Nigéria (7%), mais aussi des Etats-Unis (5,7%) et du Qatar (4,2%).

7 - Qui bénéficiera de l'énergie produite par cette centrale ?

L'énergie produite par cette installation sera injectée dans le réseau de transport d'électricité (RTE). Elle doit permettre de subvenir aux besoins ponctuels en énergie de la péninsule bretonne.

8 - Combien a t-elle coûté ?

TotalEnergies a financé les 400 millions d'euros nécessaires à la construction et au raccordement de la centrale aux réseaux. Sa filiale la Compagnie électrique de Bretagne recevra une subvention annuelle de 40 millions d'euros comme rémunération de capacité.

Toutes les centrales électriques au gaz de France perçoivent cette rémunération de capacité. Elle compense le fait que ces installations ne soient qu'un outil d'appoint. (Elles peuvent ne fonctionner que quelques heures ou quelques jours seulement et ne sont donc pas forcément rentables pour l'exploitant).  

9 -  Quelles oppositions face à la construction de cette centrale?

Dès l'attribution du projet en février 2012, les opposants ont manifesté leur désaccord avec l'installation de cette centrale. En 10 ans, le collectif "Landivisiau doit dire non à la centrale", appuyé par l’association de défense de l’environnement "Force 5",ont déposé une dizaine de recours devant les juridictions administratives.

En novembre 2021, le Conseil d'Etat a débouté les opposants qui demandaient l'annulation de plusieurs arrêtés (ministériel et préfectoral) permettant la création et l'exploitation de la centrale. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité