Cet article date de plus de 5 ans

Partition en Dø majeur aux Vieilles Charrues

Elle est à donf la belle Olivia Merilahti, sexy, sensuelle jouant avec le public et surtout une énergie débordante pour un des meilleurs concerts de ce vendredi soir.
Olivia Merilahti, la chanteuse de The Do a enthousiasmé le public de Kerouac
Olivia Merilahti, la chanteuse de The Do a enthousiasmé le public de Kerouac © Maxppp
En 2008 déjà leur passage avait été remarqué aux Charrues. Cette fois ci c’est un véritable carton pour The Dø. Aux premières notes le public arrivait en masse de tous les côtés, délaissant, à contre cœur parfois, le concert d’Ez3kiel pourtant très impressionnant. Il faut dire qu’auréolé d'une Victoire de la musique pour l'album rock de l'année, "Shake, Shook, Shaken", le duo franco-finlandais a ouvert le bal avec son tout premier tube « On my shoulders » qui a mis instantanément le feu. L'espace Kerouac a vite fait de paraître trop petit, les spectateurs débordant largement, contraints de voir le concert via les écrans géants. Une prestation qui aurait, soit dit en passant, largement mérité la grande scène Glenmor.

Une musique viscérale, cosmique et foisonnante


La belle a choisi le rouge pour mette le feu à Carhaix, et c'est vrai qu'elle déménage Olivia. Un petit bout de bonne femme qui vous transporte un public, en deux temps trois mouvements, le mettant carrément dans sa poche lorsqu'elle se drape dans le Gwen Ha Du, une tradition carhaisienne, il faut bien le dire, mais un peu oubliée ces derniers temps. La musique frontale, viscérale, aux accents très nordiques, du duo qu'elle forme avec Dan Levy, (enrichi de quelques musiciens en live), est largement à la hauteur de la prestation scénique d'Olivia, hyper sensuelle dans son top en dentelle et son petit short rouge.  
"C'est trop bien, c'est énorme, j'adore !" les fans n'ont pas tari d'éloge à la fin du concert, oubliant la très mauvaise qualité du son dès qu'on s'écartait un peu de la scène. Mais au final, on retiendra surtout un concert puissant et très enthousiasmant.

© M.V. France 3 B

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues culture musique