Peintre officiel de la Marine, Ewan Lebourdais se présente comme un "amoureux des bateaux"

Le photographe finistérien Ewan Lebourdais est devenu peintre officiel de la Marine. Un titre prestigieux accordé par le ministère des Armées. Cela ne lui donne droit à aucune rémunération, mais lui permet d'embarquer sur les navires de la Marine nationale.

"Regardez, le vert de la mer, le rouge de cette coque usée, cette matière, ces reflets". Ewan Lebourdais ne finit pas de s’émerveiller.

Dans la lumière de la rade de Brest qui varie à chaque clignement d’œil, le vieux bateau russe ne sera bientôt plus qu’un souvenir. La rouille a commencé son œuvre. La déconstruction ne saurait tarder.

Mais cette coque, les chiffres de la ligne de jauge, Ewan Lebourdais veut les immortaliser avant le dernier grand voyage du navire vers le chantier naval.

"Les bateaux ont une vie assure-t-il. Ce vert, ce rouge racontent toute son histoire. Les couches de peinture disent les mers et les courants qu’il a dû affronter, la forme de sa quille nous parle des voyages qu’il a accomplis, et ces tâches grises évoquent sa fin de vie dans la rade de Brest."

Ewan Lebourdais prend le temps de cadrer, il laisse son zodiac tournoyer autour de l’immense coque, redresse de temps en temps la barre pour saisir la lumière.

"Une belle photo ce n’est pas forcément un ciel bleu et un sujet académique, c’est aller explorer quelque chose d’autre, quelque chose de singulier" confie-t-il le regard plissé, comme s’il regardait toujours un peu plus loin, la prochaine photo, celle à venir.  

"En me faisant peintre officiel de la Marine, les gens de mer me reconnaissent en tant qu'artiste, c'est... " Ewan Lebourdais ne finit pas sa phrase, mais il y a des points de suspension et des photos qui en disent parfois plus que des longs discours. 

Chaque sortie en mer est une aventure

"Je sors en quête d’une image et c’est à chaque fois une aventure parce qu’on ne sait jamais ce qui va arriver confie Ewan Lebourdais. En mer, on peut croiser un voilier, ou un sous marin. On part à la pêche aux images, et après les vagues et les courants nous entrainent... mais au fond, avoue-t-il facilement, chaque photo est un prétexte pour aller à la rencontre de l’autre," et notamment de ces hommes de mer qu’il chérit tant. Qu'ils soient militaires, sauveteurs, marins de commerce ou sous-mariniers, ils vivent la mer et les océans. 

La mer comme tableau

Ewan Lebourdais aime jouer avec les perspectives, les alignements, les lignes de fuite, comme sur cette photo d’un sous-marin prise alors qu’il prend la mer devant le phare du Minou. La machine et le phare se découpent tous deux comme des ombres chinoises et la photo d’Ewan permet de distinguer chaque petit détail.  

"Il se dégage plein de choses souffle-t –il en observant son cliché. De la puissance et la tristesse du départ. Une centaine de marins quittent leurs familles pour un ou deux mois mais en même temps, ils sont très fiers d’appareiller sur cet engin".

Les photographies d’Ewan Lebourdais sur les Titans des mers sont visibles jusqu’au 28 octobre à l’Atelier des Capucins à Brest.

En ce début d’automne, le peintre de Plougasnou, Jonathan Florent, et le dessinateur Emmanuel Lepage sont eux aussi devenus peintres officiels de la Marine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
peinture culture art mer nature photographie