Pollution. Une fuite de lisier dans l’Aber Wrac’h à Plouvien (29)

La situation reste sous étroite surveillance ce samedi 17 décembre, alors qu'une fuite de lisier a été repérée la veille dans l’Aber Wrac’h, fleuve côtier situé au nord du Finistère. Un accident causé par la panne d'une pompe dans une usine de traitement de Plouvien. Une situation dénoncée par l'association écologiste Eaux et Rivières de Bretagne. Les ostréiculteurs, eux, rassurent les consommateurs : les huîtres pour Noël avaient déjà été placées dans des bassins de purification.

Dans le Nord-Finistère, la préfecture est aux aguets. Une fuite de lisier a été repérée ce vendredi 16 décembre dans dans l’Aber Wrac’h, et la pollution reste sous surveillance.
 L’accident a été causé par la panne d'une pompe dans une usine de traitement de Plouvien.

25 à 50 mètres cubes ont été déversés.
L’usine  de production d'eau potable de Kernilis est à l'arrêt au moins jusqu'à lundi. Des analyses sont en cours pour mesurer la gravité de la pollution.

Toutefois, les conséquences seraient limitées car ce n'était pas du lisier pur.
La distribution de l’eau ne devrait pas être affectée. Les habitants peuvent continuer à boire l’eau du robinet.

Les services de l'Etat mobilisés tous azimuts

L'Office Français de la Biodiversité (OFB) va se rendre sur place ce lundi 19 décembre pour effectuer un examen des impacts éventuels sur le milieu et vérifier l'absence de rejets à partir du site en cause.

Une inspection approfondie du site par les services de la DDPP (Direction départementale de la protection des populations) aura lieu dès ce lundi.

Parallèlement, les services de l'Agence Régionale de Santé Bretagne (ARS) surveillent la prise d'eau alimentant le syndicat des eaux du Bas Léon, des concentrations d'ammonium ayant été relevées au niveau des sondes d'entrée.
Enfin, une réunion se tiendra à la sous préfecture de Brest lundi 19 décembre après-midi avec le GIE, le syndicat des eaux du Bas Léon et les services de l’Etat (DDPP, ARS, OFB).

Pas d'inquiétude pour les huîtres, selon les ostréiculteurs

Les professionnels conchylicoles ainsi que l'IFREMER ont été alertés.
Un contrôle bactériologique des coquillages sera réalisé en début de semaine.
Mais les ostréiculteurs se veulent rassurants. Ils avaient pris les devants en cette période de Noël en mettant les huîtres dans des bassins de purification depuis une semaine.

Eaux et rivières de Bretagne dénonce la multiplication des incidents

Eaux et rivières de Bretagne dénonce la hausse des pollutions accidentelles, notamment  dans le nord-Finistère.
L'association environnementale demande qu'il y ait plus de contrôles de ces stations de traitement de lisier, et que les exploitants mettent en place plus de protection. Selon Jean-Yves Piriou, vice-président d'Eaux&rivières de Bretagne, "il faut, autour de ce genre d'installations, des bassins de rétention entre le bassin et la rivière, pour recueillir en cas d'accident ces eaux contaminées". 

Ces accidents apportent des bactéries mais aussi des matières organiques et de l'ammoniaque qui ont des impacts sur les poissons et sur l'ensemble de la biodiversité de la rivière.

Jean-Yves Piriou, vice-président d'Eaux&Rivières