Port Manec'h. Un plaisancier septuagénaire retrouvé inanimé dans son semi rigide

Un hélicoptère Dragon de la Sécurité civile / © Geoffroy Van der Hasselt / AFP
Un hélicoptère Dragon de la Sécurité civile / © Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Ce mardi, le CrossEtel a coordonné dans la matinée une opération de recherche aéromaritime pour suspicion d'homme à la mer, suite à l'échouement d'un semi rigide à Port Manec'h sur des rochers difficiles d'accès. Le plaisancier a été retrouvé inanimé.

Par Marc-André Mouchère


Ce mardi 11 décembre 2018 à 11h, le CROSS ÉTEL (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage d'Etel) a été alerté par un plaisancier en mer de la présence d'une embarcation pneumatique échouée à proximité de Port Manec’h (Finistère).
 

Une embarcation vide drossée sur les rochers


D'après la Préfecture Maritime, ce premier témoin, un plaisancier en mer, avait aperçu plus tôt dans la matinée, un homme seul à bord de ce semi-rigide de couleur rouge qui sortait de la rivière Aven.


Suspicion d'homme à la mer

La découverte de ce semi-rigide de 4,9 mètres pouvait laisser craindre une chute d’homme à la mer, c'est pourquoi le CROSS Étel a immédiatement diffusé un message MAYDAY RELAY et engagé les moyens de recherche en mer.

Pour les secours aériens, l'hélicoptère Dragon 56 de la Sécurité civile et un avion du Centre d’entraînement et de formation de l’aéronautique navale (Marine nationale) ont été mobilisés

Pour les secours maritimes, deux vedettes ont été alertées : la vedette SNS 127 de la station SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) de Trévignon et la vedette de la gendarmerie maritime Élorn.
 

Depuis la côte, un second témoin est parvenu à atteindre l’embarcation échouée sur les rochers et a informé les autorités maritimes de la découverte d’un corps inanimé à bord.
 
Compte-tenu de la configuration difficile d’accès des lieux, l’hélicoptère Dragon 56 de la Sécurité civile a dû procéder au treuillage de la victime, avant sa prise en charge par les pompiers puis par le SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation). Le médecin du SMUR n'a pu malheureusement que constater le décès à 12h26.

Les autorités rappellent qu'il est toujours préférable de partir en mer accompagné.

Sur le même sujet

Les + Lus