Morgan Large. Menaces et actes de malveillance contre la journaliste de RKB

Morgan Large, journaliste en Centre-Bretagne a découvert les roues de sa voiture déboulonnées. Un acte de malveillance qui aurait pu lui coûter la vie ansi qu'à sa fille. Il s'ajoute à une liste déjà longue. Un rassemblement de soutien est organisé mardi 6 avril à Rostrenen.

Morgan Large, journaliste à RKB en Centre Bretagne, subit des pressions en lien avec son travail. Dernièrement, des écrous ont été dévissés sur les roues de sa voiture
Morgan Large, journaliste à RKB en Centre Bretagne, subit des pressions en lien avec son travail. Dernièrement, des écrous ont été dévissés sur les roues de sa voiture © Maxime Jaglin/France Télévisions

"Tiens un boulon !" C’est ce que s’est dit la journaliste Morgan Large ce mercredi 31 mars quand elle a découvert un boulon dans le chemin qui mène chez elle. Consciencieusement, elle a passé en revue les visites récentes à son domicile pour trouver à qui appartenait ce boulon. Et puis, elle a regardé sa propre voiture : il manquait deux boulons ! "Je me suis dit que deux boulons ne partent pas comme ça."

"On s’attaque à ma famille"

La journaliste de Radio Kreiz Breizh (RKB), Morgan Large, subit régulièrement des menaces, "mais là le Rubicon est franchi, prévient-elle. On s’attaque à ma famille." Elle ne sait pas précisément quand a été perpétré cet acte de malveillance, mais elle se souvient avoir entendu un téléphone portable sonner et le chien aboyer quelques nuits auparavant.

Depuis, j’ai fait de la route avec cette voiture, parfois avec ma fille pour l’amener chez l’orthodontiste par exemple. Donc on met ma famille en danger.

Morgan Large

"Il ne faudra pas t’étonner si on vient chez toi !"

A sa fille de 17 ans qui lui a demandé : "On aurait pu perdre une roue ?", Morgan n’a pas su quoi répondre. "Comment je gère ça ?, explique-t-elle, des sanglots dans la voix. Je ne sais pas quoi lui dire. Les parents sont censés être rassurants."

Morgan exerce son métier de journaliste en Centre-Bretagne, essentiellement à Radio Kreiz Breizh, mais aussi en indépendante. Elle connaît cette zone, qu’elle couvre depuis plus de 20 ans, comme sa poche. "Après un documentaire sur la filière volaille où je témoignais, j’ai eu des appels anonymes me menaçant ‘Il ne faudra pas t’étonner si on vient chez toi !’", raconte-t-elle.

Des actes de malveillance récurrents

"Des mairies ont supprimé des subventions à Radio Kreiz Breizh après certains de mes reportages sur l’agriculture dans la région, poursuit la journaliste. Pourtant on donne la parole à tout le monde."

Les appels anonymes continuent, incessants depuis plusieurs mois. En décembre dernier, la clôture du champ de ses deux chevaux a été ouverte et les animaux ont divagué pendant plusieurs heures. Au même moment, les portes des locaux de RKB étaient forcées. 
Un mois plus tard, en janvier, le chien de Morgan était empoisonné. La journaliste se dit usée, fatiguée et c’est bien ce que cherchent les personnes qui s’en prennent à elle.

Je crois en l’humanité. Je pars du principe que les gens sont sympas. S’il y a polémique, on discute, on traite tout le monde de la même façon.

Morgan Large

Cette fois, la journaliste est décidée à porter plainte. "Je ne veux pas vivre comme ça."

Une longue liste de journalistes malmenés

Cette semaine, dans cette même commune de Glomel, dans les Côtes d'Armor, une autre journaliste a été menacée, selon un communiqué de RKB. Dans le cadre de son travail pour un media allemand, elle aurait été insultée, bousculée et suivie jusqu’à chez elle par un agriculteur.


Ces deux affaires ne sont sans rappeler les pressions subies par la journaliste, Inès Léraud, quand elle enquêtait sur le monde agricole breton : intimidations, menaces, plainte en diffamation annulée par le plaignant à quelques jours du procès.

En soutien à Morgan, le collectif des journalistes bretons Kelaouiñ organise ce mardi 6 avril à midi un rassemblement sur la place du marché à Rostrenen dans les Côtes d’Armor.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agro-alimentaire agriculture économie agriculture bio médias presse société justice