Quimper : une cellule d'écoute et de soutien psychologique mise en place par l'hôpital

L'hôpital Etienne-Gourmelen de Quimper met en place une ligne d'écoute et de soutien psychologique pour les week-ends. / © Claire Louet / France Télévisions
L'hôpital Etienne-Gourmelen de Quimper met en place une ligne d'écoute et de soutien psychologique pour les week-ends. / © Claire Louet / France Télévisions

L'hôpital psychiatrique Etienne-Gourmelen instaure une cellule d'écoute chaque week-end, à compter de ce 28 mars, en plus de l'accueil en semaine. En cette période de confinement, le directeur redoute une "crise psychologique". 

Par J. Jeunemaître


La période de confinement pourrait provoquer des crises d'angoisses, entraîner des comportements agressifs, voire amener des idées suicidaires. 

En prévention, l'hôpital psychiatrique Etienne-Gourmelen, à Quimper, ouvre une cellule d'écoute et de soutien psychologique les samedis et dimanches, de 10 h à 18 h. Le dispositif est mis en place à compter de ce week-end.

Objectif : "prévenir une crise psychologique", explique Yann Dubois, directeur de l'établissement, tout en évitant le passage aux urgences déjà chargées, et où le virus circule plus facilement.
 

L'hôpital se prépare à un afflux de patients


"Nous avons déjà eu des signaux faibles, c'est-à-dire des hospitalisations en urgence de personnes non-suivies chez nous, pour des problématiques liées au confinement", poursuit le directeur. 
 

Les patients qui décompensent peuvent être isolées ou à l'inverse confinées dans un environnement familial dégradé. 


En amont de cette crise, l'hôpital a "acceléré la sortie de patients stables en capacité de rentrer chez eux" pour libérer des lits. Une unité de 14 lits supplementaires sera ouverte à partir de ce lundi
 

Les centres médico-psychologiques ouverts en semaine


Une infirmière et un psychologue sont dédiés au soutien téléphonique ; ils assurent un suivi du patient ou le réorientent si besoin. 

Les professionnels des sept centres médico-psychologiques, rattachés à l'hôpital, restent évidemment à l'écoute en semaine. Les sites effectuent la grande majorité de leurs entretiens par téléphone, depuis le début du confinement.   
 
"Les 10 000 patients habituellement suivis en ambulatoire sont rappelés régulièrement pour ne pas perdre le lien. Nous ne n'organisons des consultations physiques que dans des cas particuliers pour limiter la propagation du virus", précise Yann Dubois. 
 

Numéro à composer :

La cellule d'écoute est joignable par le standard au 02.98.98.66.00
Les urgences psychologiques restent ouvertes 24H/24

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus