• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Quimper : le “Défilé macabre” n'aura pas lieu

Le 31 octobre 2017, des militants de L214 avaient déjà défilé dans plusieurs ville le soir d'Halloween pour dénoncer les violences subies par des animaux dans certains abattoirs. / © G. Souvant / AFP
Le 31 octobre 2017, des militants de L214 avaient déjà défilé dans plusieurs ville le soir d'Halloween pour dénoncer les violences subies par des animaux dans certains abattoirs. / © G. Souvant / AFP

La préfecture du Finistère a pris un arrêté d'interdiction pour la manifestation prévue par l'association L214 ce mercredi 31 octobre. En ce jour d'Hallowen, les défenseurs du droit animal veulent alerter la population sur les conditions d'abattage dans certains établissements.

Par Corentin Bélard

La préfecture a fait machine arrière. Dans un communiqué, le préfet annonce qu'il interdit la manifestation prévue ce mercredi 31 octobre dans les rue de Quimper. Il rappelle que "tout contrevenant à cette interdiction est passible de poursuites."
La préfecture se défend en arguant que les "modalités et le but de la manifestation diffèrent de ce qui avait été annoncé lors de la déclaration initiale." Ce qui aurait dû entraîner une autre déclaration auprès de ses services.

Le choix de la "date de la fête d’Halloween qui rassemble à l’heure prévue de la manifestation (17 h – 19 h) un public jeune et nombreux [est] de nature à entraîner des troubles à l’ordre public." a détaillé la préfecture.
 

Un défilé engagé

Il y a un an, l'association avait pu déambuler dans le Morbihan à Vannes. Cependant, le maire de cette ville, David Robo, avait jugé cette action "intolérable" alors que le défilé était passé devant une aire de jeux pour enfants.
Ce "Défilé macabre" voulait avoir un effet percutant dans les rues quimpéroises : costumes ensanglantés, vidéos et bandes sonores effrayantes pour choquer les gens sur son passage et les sensibiliser aux conditions d'abattage des animaux qui se retrouvent dans les assiettes.

Toutefois, des manifestations de ce genre restent prévues à Rennes, Lorient, Saint-Malo et Vannes pour la Bretagne. 

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus