VIDÉO. Pour laisser le cancer derrière eux, ils mettent le cap sur les Glénan : "c'est important de se réapproprier son corps"

durée de la vidéo : 00h02mn00s
Le projet Glen Mad permet à des personnes guéries d’un cancer de redonner un sens à leur vie, à travers une activité sportive adaptée. Le reportage d'Amandine Plougoulm et Gwenaëlle Bron ©France 3 Bretagne

Proposé et animé par la Maison sport santé de Cornouaille, le projet Glen Mad permet à des personnes guéries d’un cancer de redonner un sens à leur vie, à travers une activité sportive adaptée. Un programme de deux mois qui s’est achevé par un séjour sur l’île de Bananec, dans l'archipel des Glénan.

Ce ne sont pas les conditions météo idéales pour rejoindre l’archipel des Glénan. Mais l’équipage a traversé bien d’autres épreuves. Toutes et tous ont été soigné.es d’un cancer il y a plus de deux ans. Un passé, dont ils se délestent ici volontiers, pour aller de l’avant. 

Selon Guillaume Voizard, éducateur sportif, "c’est une étape de transition. C’est propice à la réflexion, pour se propulser un peu vers l’avenir. Tout ça va laisser quelque chose d’hyper fondateur" assure-t-il. 

À LIRE : TÉMOIGNAGE. "Le cancer est arrivé d'un coup". Quand la maladie s'empare de la jeunesse

"Un virage super important" 

Ce séjour est l’aboutissement d’un programme sportif un peu particulier. Un entraînement de deux mois, pour se remettre sur pied. L'une des participantes, Nathalie Aubrée, témoigne : "Cela a été pour moi un virage super important, qui a occupé mes journées et orienté mon esprit vers autre chose que la maladie. Et qui a calmé beaucoup de douleurs"

Même enthousiasme du côté d'un autre participant, Thomas Guillamet : "ça permet de se réapproprier son corps… Moi, j’ai pris du poids pendant ma chimio, j’ai pris 10 kilos. Donc moralement, le fait de pouvoir reprendre une activité physique, de pouvoir aussi reprendre confiance en soi, c’est important" conclut-il.  

Moi j’ai pris du poids pendant ma chimio, j’ai pris 10 kilos. Donc moralement, le fait de pouvoir reprendre une activité physique, de pouvoir aussi reprendre confiance en soi, c’est important.

Thomas Guillamet

participant

Ce séjour est l'occasion de se reconstruire, mais aussi de se rencontrer. De partager des histoires, des ressentis et des dîners. Un élan vers l’après, une vue sur l’horizon. Depuis ce petit bout de terre où le temps revêt une autre dimension.

(Avec Amandine Plougoulm)