Football : Daniel Bernard, ancien gardien de but de Brest et de Rennes, est décédé

L’ancien gardien professionnel Daniel Bernard, qui a notamment joué au Stade Rennais et au Stade Brestois dans les années 70 et 80, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l’âge de 70 ans.

Daniel Bernard, ici gardien de but du Stade Brestois contre Auxerre en 1983-84. Debout, de gauche a droite : Hely, Bruno Steck, Jean-Luc Le Magueresse, Mady Toure, Daniel Bernard, Jean-Pierre Bosser. Accroupis : Joel Henry, William N'Jo LÈa, Yvon Pouliquen, Bernard Pardo, Richard Honorine.
Daniel Bernard, ici gardien de but du Stade Brestois contre Auxerre en 1983-84. Debout, de gauche a droite : Hely, Bruno Steck, Jean-Luc Le Magueresse, Mady Toure, Daniel Bernard, Jean-Pierre Bosser. Accroupis : Joel Henry, William N'Jo LÈa, Yvon Pouliquen, Bernard Pardo, Richard Honorine. © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME TEAMSHOOT

Daniel Bernard, l’ancien gardien de but, s’est éteint dans la nuit de mercredi à jeudi à l’hôpital de Brest des suites d’une longue maladie. Le footballeur professionnel était passé passé par le Stade Rennais, mais aussi le Paris-Saint-Germain, Monaco et le Stade Brestois.

En Bretagne, il a notamment marqué l'histoire du Stade Brestois, où il a évolué durant six ans, en tant que gardien et capitaine.
 
Daniel Bernard a en effet fait partie de l’effectif finistérien lors des montées de 1979 et 1981 en Division 1.

En 2007, Daniel Bernard se souvenait, dans les colonnes de nos confrères du Télégramme : "Je retiens surtout la première montée du club en D1 en 1979 (la remontée de 1981 était plus naturelle). (...) On a souvent joué dans un stade plein ou archi-comble comme pour le match retour face à Lens (3-1). Il y avait une grosse ferveur et la satisfaction était grande sur un plan personnel, pour le club, pour le public."


"Une vraie boule de muscles"


Sa place de gardien de but, Daniel Bernard l'aimait. "Il était spectaculaire, très actif" se souvient à Loïc Mathieu, journaliste sportif de FR3 Bretagne. "C'était un gardien un peu spécifique, parce qu'il faisait moins d'1m80. C'est rare pour un gardien..." Une petite taille qu'il compensait par un jeu très vif et de nombreux déplacements : "Il courait très vite dans les pieds des attaquants, c'était une vraie boule de muscles !"

La montée de Brest en Division 1, à laquelle Daniel Bernard a contribué, Loïc Mathieu s'en souvient très bien : "C'était un truc énorme ! Daniel Bernard était dans les buts, en 1979. Il a fait partie d'une équipe qui a nous fait vibrer !"

Le gardien du Stade Brestois, était revenu sur les specificités de son poste si stratégique, mais aussi sur les angoisses que peut avoir un gardien de but. Interview diffusée dans le Magazine des sports de la chaîne le 15 avril 1980. (archives INA)
 
 

De Rennes à Monaco


Avant Brest, Daniel Bernard avait joué au PSG. Une carrière qu'il a débuté à Rennes en 1969, où il était d'abord la doublure de l'international Marcel Aubour avant de s'installer dans la cage rennaise, lors du départ de celui-ci pour Reims.

Plusieurs fois, il fut aussi sélectionné en équipe de France juniors, militaires et espoirs. Il avait aussi été appelé en mai 1975, pour un match des éliminatoires de l’Euro 1976.

Il termina sa carrière à l'AS Monaco, équipe avec laquelle il disputa des matchs européens.

 


 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport stade brestois stade rennais fc