• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : manifestation à Quimperlé après la grave blessure d'un jeune homme samedi à Rennes

Près de 300 Gilets jaunes ont manifesté contre les violences policières sur le rond-point de Kervidanou à Quimperlé / © France 3 Bretagne - C. Louet
Près de 300 Gilets jaunes ont manifesté contre les violences policières sur le rond-point de Kervidanou à Quimperlé / © France 3 Bretagne - C. Louet

Opéré au CHU de Rennes, un jeune Quimperlois de 27 ans a gravement été blessé à un oeil après un tir de grenade de désencerclement selon la police, de flash-ball selon les manifestants. Inacceptable pour les Gilets jaunes qui ont manifesté à Quimperlé pour dénoncer les violences policières.

Par Thierry Peigné


A Quimperlé, les Gilets jaunes ont marché en silence jusqu'au fameux rond-point de Kervidanou qu'ils ont occupé pendant plusieurs semaines avant d'en être délogés.

Quelques heures ont suffi pour que l'appel à manifester soit relayé. Soutenus par leurs camarades venus de Quimper, Concarneau, Caudan, ils étaient là pour témoigner leur solidarité à Gwendal Leroy, blessé samedi à Rennes lors de la manifestation régionale. 

"J'ai jamais vu autant de mutilations. Il faut arrêter l'emploi de ce matériel, qui est quasiment du matériel de guerre" explique Chantal, "Gilet jaune" de Quimper. 
Les Gilets jaunes ont défilé jusqu'au rond-point de Kervidanou à Quimperlé / © France 3 Bretagne - C. Louet
Les Gilets jaunes ont défilé jusqu'au rond-point de Kervidanou à Quimperlé / © France 3 Bretagne - C. Louet

Après avoir écouté le témoignage de la mère de Gwendal Leroy largement diffusé sur les réseaux sociaux, les Gilets jaunes ont tourné autour du rond-point, occasionnant quelques ralentissements et sous la surveillance des forces de l'ordre. Les manifestants sont pour beaucoup plus déterminés que jamais.
 

Une enquête en cours

Selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, le parquet de Rennes a lancé une enquête sur les circonstances de l'accident qui ont gravement blessé le jeune manifestant à l'oeil. Contacté, le parquet nous a confirmé que "des premières investigations sont lancées". 

Ce lundi soir, ni la préfecture, ni le parquet, ni l'hôpital ne répondent à la question de savoir si le jeune homme a perdu l'usage de son oeil comme le précise sa mère dans une vidéo postée dimanche matin sur Facebook depuis le CHU de Rennes. Cette dernière évoque une grenade de désencerclement suivie d'un tir de flash-ball à l'origine de la blessure. Une version réfutée par le syndicat Alliance Police Nationale, qui rappelle que le maintien de l'ordre était ce jour-là compliqué.

Symboliquement, les 300 manifestants ont choisi de rebaptiser le rond-point de Kervidanou du prénom de leur camarade, toujours hospitalisé à Rennes. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La dernière odyssée du porte-avions Clemenceau

Les + Lus

Les + Partagés