• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes: une rallonge pour les centres-villes touchés par les dégradations

Un camion de police passe devant une vitrine brisée / © DAMIEN MEYER / AFP
Un camion de police passe devant une vitrine brisée / © DAMIEN MEYER / AFP

Brest, Rennes, Quimper, Ploërmel font partie des 34 villes retenues pour bénéficier du soutien de l'Etat après 6 mois de manifestations des Gilets jaunes. Initialement abondé de 3 millions d'euros, ce fonds annoncé en février 2019 s'élévera finalement à 5,5 millions pour les 34 villes retenues.

Par Myriam Thiébaut

L'Etat a décidé de renforcer son fonds de soutien aux commerçants des centres-villes affectés ou dégradés par les manifestations de Gilets jaunes, pour lequel 34 communes ont été retenues, selon l'annonce du gouvernement, ce mercredi 15 mai. Parmi les sites concernés en métropole et Outre-mer, quatre villes bretonnes vont bénéficier de ce coup de pouce: Brest, Rennes, Ploërmel et Quimper.

Aide de l'Etat

Le maire de Quimper, Ludovic Jolivet, a annoncé ce mardi 14 mai 2019 que le gouvernement allait verser 130 000 € à la Ville. Une annonce qui réjouit l'élu, estimant que le centre de la ville perd 30% de sa fréquentation les jours de manifestation. 

De son côté, Rennes va recevoir 300 000 euros et Brest, 50 000 euros, en réponse aux conséquences du mouvement des Gilets jaunes.
 

200 millions d'euros pris en charge par les assureurs


Selon une estimation de la Fédération française de l'assurance (FFA) établie à fin mars, les dégradations en marge des manifestations des Gilets jaunes auraient coûté 200 millions d'euros aux assureurs depuis le début du mouvement.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Sylvain Portier de l'UNS35 sur les tests d'aptitudes physiques

Les + Lus