• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Guerlédan : un barrage en chantier

Guerlédan : une paroi de béton haute de 46 mètres et longue de 206 mètres / © Krystell Veillard
Guerlédan : une paroi de béton haute de 46 mètres et longue de 206 mètres / © Krystell Veillard

Le lac de Guerlédan, le plus grand de Bretagne, a été vidé de son eau pour les besoins de travaux sur le barrage hydroélectrique. C’est la cinquième vidange depuis sa création à la fin des années 20. Un chantier exceptionnel dont le but est l’examen et la modernisation des installations.

Par Krystell Veillard

La paroi du barrage, impressionnante, mesure 45 mètres de haut, 206 mètres de long. Quatre nacelles y sont suspendues, au dessus du vide, à flanc de paroi. Les travaux sur le barrage ont commencé par un nettoyage par de l'eau sous haute pression, puis l’étanchéité du mur a été consolidée quand c'était nécessaire : changement de vannes de fond, rénovation des conduits... L'ensemble des opérations est menée par une cinquantaine d'entreprises, pour moitié bretonne. Le coût global s'élève à 4 millions d'euros.

Un barrage sous surveillance

Des travaux de cette dimension sont peu fréquents, car si ce type de barrage est soumis à un examen complet tous les 10 ans, la vidange du lac n’est pas toujours nécessaire. Ainsi en 2006, l’inspection a pu se faire à l’aide d’un sous-marin télécommandé.

Au final, depuis sa création à la fin des années 20, le lac de Guerlédan n’a été vidangé qu’à cinq reprises : en 1951, 1966, 1975 et 1985.

Les grands travaux de Guerlédan
Olivier Le Bras (responsable de la centrale hydroélectrique de Guerlédan) Invité : Gilles du Pontavice (écrivain – éditeur) Archives INA : les deux dernières vidanges de 1975 et 1985.



Guerlédan en quelques chiffres

- 15 : c'est le nombre de mégawatts produits par la centrale électrique de Guerlédan, soit la consommation d'une ville de 15 000 habitants.
- 30 : c'est le nombre d'années qui se séparent la dernière vidange à celel d'aujourd'hui. 
- 400 : la surface en hectare du lac de Guerlédan.
- 4 millions : c'est en euros le coût des travaux dont la fin est prévu pour le mois d'octobre.
- 50 millions : c'est le nombre de mètres cube d’eau qui reviendront progressivement et naturellement dans le lac à la fin des travaux. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus