A Pleurtuit, un comité d'accueil hostile à Zemmour

Publié le
Écrit par Benoit Levaillant
Comité d'accueil hostile à Eric Zemmour à Pleurtuit
Comité d'accueil hostile à Eric Zemmour à Pleurtuit © M.Le Charpentier/France3 Bretagne

Le polémiste d'extrême-droite Eric Zemmour, possible candidat à la prochaine élection présidentielle, a donné ce vendredi 29 octobre une conférence à Pleurtuit, en Ille-et-Vilaine. Comme annoncé, plusieurs centaines de personnes ont manifesté contre sa venue... sous escorte policière.

Après-midi contrasté pour Eric Zemmour. D’un côté, il a fait le plein à l’espace Delta de Pleurtuit en accueillant 700 personnes pour sa conférence culturelle, à l’invitation de deux associations, Mémoire du Futur et l’alliance souverainiste de l’estuaire de la Rance (Aser). Une conférence, comme toujours, aux allures de meeting politique. 

 

"Plus d'amour, moins de Zemmour"

De l’autre, il a pu constater que la riposte contre son mouvement commençait à s’organiser. Le polémiste d’extrême-droite, qui avait déjà dû renoncer à venir à Vannes, a pu vérifier qu'il n'était aps partout le bienvenu en Bretagne. 

Devant la salle, environ 350 manifestants, pancartes à la main, se sont rassemblées pour crier leur rejet des idées d’Eric Zemmour, qui défend une société très patriarcale, et s’en prend régulièrement à l’immigration.
L’appel à se rassembler avait été lancé par un ancien élu de la commune de Pleurtuit, et relayé par des organisations, des syndicats, ou des partis politiques, parmi lesquels la Cimade, la FSU, la Ligue des droits de l'Homme ou encore le Parti communiste.

Les sections EELV des pays de Dinan et Saint-Malo se sont également jointes au mouvement. 
 

Le chanteur du groupe Tryo, Gyzmo, a aussi publié une vidéopour appeler les gens à amnifester contre Eric Zemmour devant l'espace Delta de Pleurtuit. Gyzmo réside près de Combourg.


Beaucoup brandissaient des pancartes sur lesquels on pouvait lire "plus d’amour, moins de Zemmour", "Danger sur la côte Zemm’rôde", ou encore "Le meilleur des remplacements serait le tien". Cette dernière fait référence au grand remplacement dont parle souvent Eric Zemmour. Selon cette thèse complotiste, les migrants musulmans seraient à leur tour en train de coloniser la France.
Un cordon d'une quinzaine de gendarmes a dû se mettre en place pour séparer les manifestants des sympathisants de Zemmour qui attendaient pour entrer dans la salle.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.