Emmaüs : au-delà des grandes ventes, un mouvement de solidarité avant tout

Ce 28 et 29 octobre se tenait la grande vente d'automne de la communauté Emmaüs à Hédé-Bazouges en Ille-et-Vilaine. L'occasion de rappeler le rôle social de ce grand mouvement solidaire, créé il y a 68 ans par l'abbé Pierre.

Ce grand bric-à-brac de la vente d'automne du domaine Emmaüs de Beauvoir à Hédé-Bazouges (35) recèle de bonnes affaires
Ce grand bric-à-brac de la vente d'automne du domaine Emmaüs de Beauvoir à Hédé-Bazouges (35) recèle de bonnes affaires © France 3 Bretagne - C. Carlier
Tout ce week-end, la grande vente d'automne de la communauté Emmaüs du domaine de Beauvoir à Hédé-Bazouges a connu un nouveau succès. Les visiteurs, acheteurs ou inconditionnels ont pu chiner, fouiner et dégotter la pièce rare recherchée depuis longtemps ou tout simplement l'habit ou le meuble nécessaire pour quelques euros.

Et une fois de plus l'éventail des ventes était très large : du vêtement à la vaisselle, en passant par les livres, BD, Hi-fi, informatique, meubles, petits ou volumineux et bien plus encore.

Il faut fouiner pour trouver l'objet recherché
Il faut fouiner pour trouver l'objet recherché © France 3 Bretagne - C. Carlier


Une communauté de 80 compagnons

Mais au-delà de ce grand rendez-vous, cette vente sert à faire vivre la communauté Emmaüs. Une communauté de 80 compagnons d'une vingtaine de nationalités, dont huit femmes, quatre couples et quatre enfants. Certains sont là depuis peu et d'autres depuis des dizaines d'années.

Pour vivre tout au long de l'année, ces compagnons comptent sur l'argent des ventes quotidienne mais aussi sur celui récolté lors de ces grandes ventes bi-annuelles. Ces recettes servent à couvrir les charges de l'année, car Emmaüs ne reçoit pas de subventions, la communauté vivant complètement en autonomie. Pour encadrer à l'année ces compagnons, une vingtaine de salariés. 

"Une fabrique d’innovations sociales et de solidarités"

Fidèle à sa mission, Emmaüs trouve "avec les personnes victimes de phénomènes d’exclusion ou de pauvreté, les solutions qui leur permettent de redevenir acteur de leur vie". Fidèle à la volonté de l’abbé Pierre, qui a fondé la première communauté en 1949 à Neuilly-Plaisance, Emmaüs est devenu à la fois "une fabrique d’innovations sociales et de solidarités" et "un front engagé et militant en faveur d’une société plus humaine et plus juste".

durée de la vidéo: 02 min 01
Emmaüs, la solidarité sociale avant tout

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter