Etats généraux de l'alimentation : la solution des circuits courts

Les vaches limousines de Florent, à Saint-Père Marc en Poulet / © France 3 Bretagne
Les vaches limousines de Florent, à Saint-Père Marc en Poulet / © France 3 Bretagne

Ce 11 octobre, Emmanuel Macron présente à Rungis les premières mesures gouvernementales suite aux Etats généraux de l'alimentation. De plus en plus d'éleveurs, pour se libérer des circuits classiques, sont tentés par la vente directe... Exemple chez un producteur de viande bovine près de Saint-Malo

Par Krystell Veillard

Ce mercredi 11 octobre, le président de la République Emmanuel Macron présente à Rungis les premières mesures gouvernementales issues des Etats Généraux de l'alimentation. Dans un contexte de forte tension entre les producteurs et la grande distribution à propos des marges et des prix de vente, de plus en plus d'éleveurs en Bretagne comme ailleurs, sont tentés par la vente directe et les circuits courts

Un réseau de producteurs associés


Florent, qui a repris l'exploitation familiale dans la région malouine, élève des vaches limousines. Il a fait le choix de la vente directe et 60% de sa production est vendue par ce biais. En vente à la ferme un petit peu, mais essentiellement dans une boutique de produits fermiers, par l'intermédiaire d'un réseau de dix producteurs associés, Les Fermiers de la Baie. L'objectif  de Florent est d'être autonome, de se dégager une marge suffisante et de ne pas dépendre des circuits classiques de vente, la grande distribution en particulier, avec laquelle il n'est pas possible de négocier les prix. 

Les clients de plus en plus attentifs à la qualité et à la proximité


Et si Florent a les même charges que les autres éleveurs, aliments, vétérinaires, prestataires, transport... il s'y retrouve au final. Car il vend un produit de meilleure qualité et à un prix qu'il estime équilibré, et qui est souvent même inférieur aux prix en boucherie traditionnelle. Et puis les clients sont de plus en plus attentifs à tous ces critères aujourd'hui, la proximité, la provenance de la viande, sa qualité et un prix raisonnable.

Le reportage à Saint-Père-Marc-en-Poulet (35) de Catherine Jauneau et Jean-Michel Piron

Circuit court : exemple d'un éleveur de limousines
Le reportage à Saint-Père-Marc-en-Poulet (35) de Catherine Jauneau et Jean-Michel Piron - Interviews : Florent Le Roux, éleveur de bovins - Olivier Gampp, boucher


Sur le même sujet

Rennes La Janais : fin du partenariat PSA SNCF

Près de chez vous

Les + Lus