Géolocalisation des navires depuis l'espace : la start-up rennaise Unseenlabs réalise une levée de fonds record de 85 millions d'euros

La start-up Unseenlabs a annoncé, ce mardi 27 février 2024, avoir effectué une levée de fonds "record" de 85 millions d'euros qui servira à accélérer son développement. Basée à Cesson-Sévigné, près de Rennes, l'entreprise géolocalise les navires par nanosatellite grâce à l'interception de leurs signaux radiofréquence.

L'entreprise basée à Rennes poursuit son ascension spatiale. Fondée en 2015, Unseenlabs est en train de révolutionner la surveillance maritime grâce à sa technologie de détection des signaux radiofréquence émis par les navires, permettant une géolocalisation précise des bateaux depuis l'espace. 

La start-up avait déjà levé 27,5 millions d'euros depuis sa création. Avec ce nouvel apport de près de 85 millions d'euros provenant de ses investisseurs historiques (fonds 360 Capital, Omnes, Bpifrance, le fonds régional Breizh Up et S2G Venture) ainsi que de nouveaux venus (Supernova Invest, Isalt, Unexo), elle va intensifier ses innovations technologiques et élargir son offre de services, tout en renforçant sa position de leader mondial dans son secteur.

"Cette levée de fonds va accélérer notre croissance, avec des investissements stratégiques dans le lancement de satellites supplémentaires, l'expansion sur les marchés clés internationaux, et le développement de nouvelles solutions pour renforcer notre avance technologique" affirme l'entreprise dans un communiqué.

Déjà 11 satellites en orbite 

Depuis 2019, Unseenlabs a lancé 11 satellites d'une dizaine de kilogrammes qui orbitent entre 500 et 600 kilomètres d'altitude. Elle compte en déployer 10 de plus avant la fin 2025. Deux nouveaux satellites, BRO-12 et BRO-13, doivent notamment être lancés début mars par une fusée Falcon 9 de l'américain SpaceX.

"Nous améliorons constamment notre capacité à livrer des données essentielles pour la sécurisation maritime, la lutte contre la piraterie, et la protection de l'environnement", précise le communiqué. 

Une technologie pour traquer les "Dark ships"

La start-up propose une technologie permettant de géolocaliser et caractériser à tout instant n'importe quel navire en mer, via la détection des signaux radiofréquence émis par ces derniers.

Ces satellites captent les signaux radiofréquence des navires, uniques à chaque navire, même si ceux-ci ont coupé leur transpondeur AIS (système d'identification automatique) afin de ne pas être repérés. On les appelle les "Dark ships" ou navires "voyous".

LIRE : Des satellites bretons traquent les pirates des mers et les navires fantômes

Il suffit qu'un navire à un moment donné branche son AIS pour avoir son nom et l'associer à une signature électromagnétique. À terme, l'entreprise entend constituer un fichier complet de tous les navires dans le monde.

La multiplication du nombre de satellites permettra de repasser plus fréquemment sur une même zone, toutes les 30 minutes, contre toutes les 6 heures auparavant.

Une localisation précise entre 1 et 5 kilomètres

Ils permettent une localisation d'une précision d'un à cinq kilomètres, avait expliqué l'an passé à l'AFP son président et cofondateur Clément Galic. "La radiofréquence, c'est la première couche d'analyse de surveillance maritime, on a une vision exhaustive d'une très large zone, 100 à 1.000 fois plus grande qu'un satellite optique" avait-il détaillé.

Le ministère français des Armées a d'ailleurs investi dès 2018, via son fonds innovation défense Definvest, dans Unseenlabs et utilise ses services.

Utilisée par la Marine nationale dans le cadre de ses missions de surveillance des espaces maritimes français, la solution technologique développée par l'entreprise permet notamment de lutter contre les activités illégales de pêche, les trafics illicites et la piraterie.