Les blocus par les éleveurs des plateformes de Gaël et Landerneau terminés

Les éleveurs suspendent le blocus de la plateforme logistique Casino à Gaël (35) / © M. Guégnard
Les éleveurs suspendent le blocus de la plateforme logistique Casino à Gaël (35) / © M. Guégnard

Les éleveurs porcins et bovins qui bloquaient la plateforme Géant Casino de Gaël en Ille-et-Vilaine ont été délogés par les forces de l'ordre. A Landerneau dans le Finistère, les éleveurs ont levé leur blocus de la Scarmor, la base d'approvisionnement du groupe Leclerc. 

Par Thierry Peigné

Depuis mercredi 4h, les éleveurs, venant d'Ille-et-Vilaine, du Morbihan, des Côtes-d'Armor, de la Manche et même de la Mayenne, se relayaient devant la plateforme d'approvisionnement du groupe Casino. Ils laissaient entrer les camions et ne les autorisaient à sortir qu'à vide. L'activité de la base s'en était ainsi trouvée bien réduite.

Blocage de la plateforme Casino de Gaël (35) / © M. Guégnard Jeudi, à la demande du groupe Casino, un huissier est venu constater le blocus ainsi que le refus des manifestants à partir. Sur décision de justice, une demi compagnie de gendarmes mobiles a été dépêchée sur place ce vendredi matin. Les 50 militaires ont procédé à l'évacuation des éleveurs, dans le calme.

"L'Etat plie devant la grande distribution"  a précisé Thierry Coué, le président de la FRSEA Bretagne.

La trentaine de manifestants a été repoussée dans un premier temps sur un rond-point. Les éleveurs ont, par la suite, progressivement quitté les lieux. Vers 11h30, les premiers camions revenaient prendre leur chargement à la base.
Thierry Couet, Président FRSEA Bretagne
Thierry Couet, Président FRSEA Bretagne Reportage : M. Guégnard - C. Rousseau

Blocus levé à Landerneau

Feu de palette devant la Scarmor / © G. Queffelec En toute fin de matinée, d'autres éleveurs qui bloquaient, depuis 2 jours aussi, une centrale d'achat Scarmor (groupe Leclerc), à Landerneau (Finistère), ont stoppé d'eux même leur action. Ils ont obtenu de la direction de la Scarmor qu'elle vienne répondre aux journalistes. A 12h30, les pompiers éteignaient les feux allumés par les agriculteurs devant l'entrée de la base.

Une hausse rapide des cours

Les éleveurs réclament une augmentation des cours au plus vite pour combler les 60 centimes/kg de carcasse en viande bovine et les 20 centimes/kg de carcasse en viande porcine qu'il manque pour permettre aux éleveurs de s'en sortir. Les trésoreries sont au plus bas pour de nombreux agriculteurs au bord de l'asphyxie. Les éleveurs accusent la grande distribution de ne pas acheter la viande à son juste prix et de faire des promotions à des prix bien trop bas.

De nouvelles actions dès la semaine prochaine

Les représentants syndicaux de la FNSEA présents sur place ont annoncé que de nouvelles actions auront lieu dans les jours à venir. Des réunions vont se tenir ce week-end afin d'en déterminer le mode opératoire. Ils attendent des signes forts de la grande distribution et espèrent une hausse du prix du porc dès lundi au marché au cadran à Plérin.

Les agriculteurs pourraient profiter de la venue lundi prochain dans le Finistère du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, pour l'inciter une nouvelle fois à faire pression sur la grande distribution.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus