Pollution de la Seiche : le nettoyage de la rivière a commencé

Le nettoyage de la Seiche polluée a commencé
10 jours après la pollution de la Seiche par l'usine Lactalis située à Retiers en Ille-et-Vilaine, la laiterie a mandaté mardi 29 août une entreprise spécialisée pour évacuer les nombreux cadavres de poissons asphyxiés. Plusieurs tonnes au total. Il était temps, disent les pêcheurs et les riverains. / Intervenants : Jérémy Grandière, président fédération de pêche (35) - Simon Lacire, propriétaire du Moulin de Franceule - Janzé (35) - Reportage : Nicolas Dalaudier - Valérie Chopi

Une pollution de la Seiche en Ille-et-Vilaine, due à des rejets de Lactalis entraîne la mort de centaines de poissons depuis plus d'une semaine. Ce 29 août, une entreprise mandatée par l'entreprise a commencé le nettoyage. Celui-ci devrait prendre plusieurs jours. 

Par Emilie Colin

Plus d'une semaine après la découverte d'une pollution dans la Seiche, les pêcheurs et les riverains attendaient toujours de voir Lactalis réagir. Ce 29 août, une entreprise mandatée par l'entreprise et composée d'une trentaine de personnes a entamé le nettoyage de la rivière. Elle doit notamment retirer les cadavres des poissons morts asphyxiés par centaines, une opération qui devrait prendre plusieurs jours. 

Selon des relevés topographiques, cette pollution s'étend désormais sur 17 kilomètres. La fédération pêche d'Ille-et-Vilaine rapporte que des oiseaux morts ont également été retrouvés sur les berges, comme des hérons. 

Un incident technique à l'origine de la pollution


Vendredi dernier, l'usine Lactalis de Retiers a confirmé un incident technique (survenu le 18 août) dû à un défaut du processus de production, lequel a entraîné un déversement anormal de lactose brut dans la rivière, du fait de la saturation de la station d’épuration de l’entreprise.

Le secrétaire général de la préfecture, Denis Olagnon précise que les mesures effectuées quotidiennement par l'Agence française de biodiversité (AFB) montrent une "forte diminution" de la pollution. Montée à 240 mg/L la semaine dernière, la concentration en lactose était retombée lundi à 75 mg/L.

La préfecture d'Ille-et-Vilaine a fait savoir que l'usine serait inspectée et qu'un procès-verbal "pour infraction délictuelle au Code de l'environnement" serait transmis au parquet. 

Lactalis annonce un communiqué de presse à venir. 



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus