• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rallycross de Lohéac : Kristoffersson vainqueur 2018, avant le passage à l'électrique en 2021 ?

Johan KRISTOFFERSSON (polo Volskwagen) en tête du Rallycross de Lohéac 2018 / © MARC OLLIVIER / Ouest-France / Maxppp
Johan KRISTOFFERSSON (polo Volskwagen) en tête du Rallycross de Lohéac 2018 / © MARC OLLIVIER / Ouest-France / Maxppp

Le rallycross de Lohéac 2018, a rassemblé quelque 75 000 spectateurs sur deux jours, des passionnés venus de toute l'Europe. Mais dans les tribunes cette année, l'annonce du passage au tout-électrique pour 2021 a beaucoup fait parlé  L'avenir du rallycross de Lohéac serait même en jeu. 

Par Krystell Veillard


Le Rallycross de Lohéac édition 2018, étape du championnat du monde de rallycross, a été remporté par le pilote suédois Johan Kristoffersson en Supercar, devant les Norvégiens Andreas Bakkerud et Petter SolbergSébastien Loeb termine 6ème. Une compétition disputée ce dimanche devant 40 000 personnes, un succès du rendez-vous automobile de Lohéac, qui ne se dément pas. 
 


Un championnat du monde de rallycross électrique, à partir de 2021


Et pourtant, une petite bombe lancée en juin dernier pourrait ternir l'enthousiasme du public. La FIA, Fédération internationale automobile, a voté le passage à un championnat du monde de rallycross électrique, à partir de 2021. Forcément dans les travées de Lohéac, ça fait jaser du côté du public, pour qui cette révolution ce serait retirer, la puissance, le son, l'odeur, bref toutes les sensations apportées par la course automobile. Chez les pilotes, on ne veut pas s'opposer à une évolution du sport automobile, qui sonne comme une évidence. Mais quand même, ça dérange.
 

Moteur électrique contre moteur thermique


Les organisateurs dénoncent la pensée unique et une utopie, celle du tout électrique. Comme beaucoup dans le sport automobile, Patrick Germain milite pour introduire une série électrique, aux côtés des courses à moteur thermique, mais en aucun cas de remplacer totalement l'une par l'autre. Le patron du rallycross de Lohéac menace même de se retirer du championnat du monde 2021, si son avis n'était pas pris en compte.
 

Le reportage à Lohéac (35) de Benoît Le Vaillant et Louise Cognard

Rallycross de Lohéac : Kristoffersson vainqueur 2018, avant le passage à l'électrique en 2021 ?
Le reportage à Lohéac (35) de Benoît Le Vaillant et Louise Cognard - Interviews : Jean-Baptiste Dubourg, pilote Team G-Fors - Patrick Germain, organisateur du Rallycross de Lohéac



 

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus