A Châteaugiron, le redoutable dragon de War ! prend forme

War ! le célèbre… et mystérieux street artiste de Rennes a posé ses pots de peinture dans la petite ville de Châteaugiron, au Sud-Est de Rennes. Il a fait naître sur un mur de la ville un dragon spectaculaire. En plein jour et sous les regards des passants.

War! et sa bête imaginaire à Châteaugiron
War! et sa bête imaginaire à Châteaugiron © Benoît Le Vaillant

Sous les yeux des enfants – et de leurs parents - de Châteaugiron, un gigantesque dragon prend forme sur le mur du dojo, place de Gironde. 30 mètres de long sur 6 de hauteur. Il a fallu l’accord des Bâtiments de France, car le site se trouve à proximité du château classé monument historique ! Au pied du mur, son père créateur, War ! ajoute de la couleur à son effrayante bête.

Cagoulé, lunettes noirs sur le nez, l’artiste reste anonyme. Un an après l’exposition « Grandeur nature » au centre d’art, il répond à une nouvelle demande des 3 CHA (le centre d'art de Châteaugiron). Pour cette oeuvre, il a choisi un dragon asiatique. "Un animal imaginaire", présise-t-il. Il est en tous cas  revenu peindre au grand jour à Châteaugiron, n’hésitant pas à discuter le temps d’une pause avec les enfants qui le regardent. 

 

C’est mercredi, c’est la journée des enfants et de certains adultes bien sûr ! WAR! sera au Dojo, place de la Gironde,...

Publiée par Centre d'art Les 3 CHA sur Mercredi 17 février 2021

War! artiste énigmatique... bien connu

War ! est un street-artiste phare de la scène rennaise. Dans la capitale bretonne, on le connaît pour son bestiaire. Une immense hermine rue Victor Hugo, un calamar géant rue de Lorient, des poissons, des oiseaux, ornent ainsi certaines façades de la ville. Ils apparaissent ça et là au petit matin. Car War ! tient à garder sa part de mystère. Il peint à la lueur de la lune ou d’une lampe frontale. De façon illégale et totalement assumée.

En discutant avec lui, difficile d’en savoir beaucoup plus sur cet artiste âgé probablement d’une trentaine d’années. On sait qu’il a commencé à dessiner tout petit, qu’il a surfé sur la vague du graf de la fin des années 90. D’où vient-il ? de Caen, comme certains l’affirment ? de Rennes ? d’un petit village breton ? "Je ne confirme rien", répond-il.
Du coup, on ne connaît que son talent et sa maîtrise de la perche téléscopique :"ça me fait un peu de sport", dit-il. Un outil, qui lui permet de positionner ses œuvres à la vue de tous, et à l’abri d’un effacement rapide par les services de la ville.
 

J'aime tout ce qui est naturel.

War!

"J’aime bien tout ce qui est naturel, ce qui est vivant", raconte-t-il pour expliquer pourquoi il peint surtout des animaux, des fleurs. Après, ça dépend aussi du support ». Mais l’inspiration de l’artiste ne suffit pas. Il y a aussi du travail en amont. "Pour ce dragon, j’ai préparé mon croquis, je me suis documenté. Au niveau des couleurs, je fais mes mélanges, je tente des choses. Mais ça peut évoluer jusqu’à la fin".

 

Une parenthèse artistique

War ! a posé ses pots de peinture ce mardi au pied du mur du dojo de Châteaugiron Après avoir esquissé son effroyable bête, il s’est mis à lui donner de la couleur. Ce jeudi matin, il a dû faire une pause en raison de la pluie mais a repris son travail.

Nous allons devenir les nouvelles miss météo 🌦 ! Météo trop incertaine ce matin, WAR! devrait pouvoir reprendre ce jeudi...

Publiée par Centre d'art Les 3 CHA sur Jeudi 18 février 2021

 

Cette parenthèse artistique – plutôt bienvenue dans le désert culturel que nous traversons actuellement - est à découvrir place de Gironde à Châteaugiron.
War ! doit mettre les derniers coups de rouleau ce lundi.

Avant de prochaines œuvres, War ! prépare déjà une exposition personnelle du côté de Rennes. Sans doute pour après l’été.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
peinture culture art