Après le Quartz à Brest, une vingtaine d'intermittents occupe l'Opera de Rennes

A l'instar de Brest, des intermittents se sont introduits dans l'Opera de Rennes, avec l'ambition de l'occuper plusieurs jours, afin de réclamer l'ouverture des lieux de culture, et la prolongation de "l'année blanche" pour conserver leurs droits.

Une banderole posée sur la façade de l'Opera de Rennes
Une banderole posée sur la façade de l'Opera de Rennes © FTV

Les occupations de théâtres et de lieux culturels se multiplient en Bretagne, dans un mouvement initié au théâtre de l'Odéon. Après la scène nationale du Quartz, à Brest, ce jeudi soir, un collectif d'intermittents a intégré l'Opera de rennes ce vendredi après-midi.

Une vingtaine de professionnels du spectacle ont investit le lieu, en bonne place dans le centre-ville de Rennes, en face de la mairie. Ils réclament la prolongation de "l'année blanche" pour les intermittents, synonyme de conservation de leurs droits, ainsi que la réouverture des lieux culturels.

Ils entendent rester en ces lieux pour une durée indéterminée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture covid-19 santé société