Bébé abandonné dans une poubelle : les pompiers qui l'ont sauvé ont été décorés

Quatre sapeurs-pompiers de Rennes se sont vus remettre la médaille pour acte de courage et de dévouement lors de la cérémonie de la Sainte-Barbe, ce 2 décembre. Deux opérations de secours ont marqué l'année, un incendie violent et l'assistance à un bébé abonné dans un container enterré.

Deux interventions ont marqué l'année pour ces sapeurs-pompiers de Rennes. Un incendie violent qu'il a fallu maîtriser au mois de mars et l'intervention périlleuse pour sauver un bébé abandonné dans une poubelle enterrée dans le sud de Rennes au mois d'octobre dernier.

Pour ces opérations hors norme, les quatre sapeurs-pompiers du centre d'incendie et de secours de Rennes ont été décorés de la médaille d'honneur pour acte de courage et de dévouement ce samedi 2 décembre 2023.

Sauver un bébé jeté dans une poubelle est "heureusement une intervention très rare". Le caporal Steven Robert nous avait livré le témoignage de cette journée qui lui rappelle pourquoi il s'est engagé.

L'intervention pour sauver le bébé abandonné dans une poubelle

Le vendredi 20 octobre 2023, alors que le pompier est de retour d'une intervention, son équipe reçoit un appel de la caserne. "Deux personnes âgées entendent des pleurs de bébé, venant d'une poubelle". 

"Quand on est arrivé sur place, les deux personnes nous attendaient pour nous indiquer la poubelle où ils avaient entendu crier. La dame venait juste de jeter ses poubelles. Elle est allée chercher un voisin pour être sûre de ce qu'elle avait bien entendu", nous a raconté Steven Robert, caporal-chef à la brigade à la suite du sauvetage.

Lire : Bébé retrouvé dans une poubelle. "Je l'ai soulevé et il s'est mis à crier", le récit de Steven, le pompier qui l'a sauvé

"C'était une poubelle enterrée et fermée. On n'avait aucun visuel. On a ouvert la trappe sur le côté qui nous permettait d'apercevoir un peu mieux les sacs-poubelles dans le fond de la benne. Il n'y avait aucun bruit, aucun mouvement", continue Steven.

Et puis, au bout de quelques minutes, "on a vu un sac bouger". Steven saisit une corde, la passe autour de son torse en faisant une boucle serrée. "On a du matériel pour intervenir plus confortablement, mais là, ce n'était pas le but. Il fallait aller très vite."

Lire : Bébé retrouvé dans une poubelle. Les parents placés en garde à vue pour "tentative d'assassinat"

L'enfant retrouvé avec le placenta

À la force des bras, les pompiers maintiennent Steven, qui lui descend peu à peu au fond de la benne, à 2 m 50 de profondeur. "Avec l'obscurité, il aurait été impossible de deviner qu'un bébé était caché dans un sac-poubelle", assure le pompier.

Une fois arrivé en bas, Steven ouvre le sac, et aperçoit la jambe du bébé. "Je l'ai soulevé, pris dans mes bras, et il s'est mis à crier. À partir de là, je savais qu'il était conscient et qu'il fallait agir au plus vite pour sa survie".

Lire : Bébé retrouvé dans une poubelle. La mère déférée au parquet pour "tentative d'assassinat"

Le nouveau-né, nu dans le sac, avait encore son cordon ombilical. "L'hypothermie est la première cause de décès d'un nourrisson. Il avait une température très basse", se souvient Steven. Le soldat du feu, à bout de bras, tend le bébé à ses coéquipiers. "Mes collègues l'ont attrapé et se sont occupés de lui. Ils l'ont réchauffé, lui ont enfilé un petit bonnet, une couverture, et l'ont nettoyé avant de prendre la direction de l'hôpital avec le Samu".

Le choix du prénom

"Comme j'étais dans la poubelle, je ne pouvais pas les accompagner. Un collègue a pris ma place". Dans l'ambulance, les pompiers prennent soin de leur protégé. "C'était la Saint-Noé ce jour-là. Celui qui m'avait remplacé a proposé un prénom qui s'en rapprochait. C'est comme ça qu'ils ont eu l'idée de Noah", précise Steven. Le Samu et la maternité, qui a accueilli l'enfant, ont proposé les deux prénoms suivants. "Chaque service qui a fait sa part du travail a proposé un prénom."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité