Bon plan pour se rafraîchir, les forêts sont sous surveillance active

durée de la vidéo : 00h02mn02s
Un reportage de Lara Dolan et Karine Hannedouche ©France 3 Bretagne

Quoi de mieux que les sentiers ombragés de la forêt pour faire face à la chaleur ? Endroit idéal pour se rafraichir, la forêt bretonnne et ses points d'eau sont sous surveillance. Des écogardes veillent. Il faut à tout prix éviter les incendies qui ont ravagé la Bretagne l'année dernière.

"Il y a un fumeur parmi vous ?" Kevin Paviot est écogarde. Tandis que certains profitent des sentiers ombragés de la forêt ou bien mettent les pieds dans l'eau au lac de Trémelin (Ille-et-Vilaine) pour échapper à la chaleur, il veille. "Non ? Tant mieux, sinon, c'est interdit ici, il faut aller de l'autre côté du lac." Il faut à tout prix éviter que les incendies qui ont ravagé la Bretagne l'année dernière se reproduisent.

Cocktail explosif

L'écogarde traque tout départ d'incendie. Jumelles à la main à inspecter la cime des arbres. Ce dimanche, il fait plus de 32 degrés, il y a du vent et la végétation est asséchée... le cocktail est explosif.

"Les ajoncs sont complètement grillés, commente-t-il. Derrière à mi-hauteur il y a des genêts et des pins qui sont grillés aussi. Là c’est une force de feu plus puissante que dans le Sud. C’est une végétation à étage qui alimente parfaitement les feux."

À lire : Sécheresse, incendie : quel climat pour 2050 en Bretagne ?

Il est donc interdit d’allumer un barbecue ou une cigarette à moins de 200 mètres de la végétation. 9 feux sur 10 sont d’origine humaine. "L’ensemble des incendies qui nous ont touchés l’année dernière nous rendent plus prudents", atteste un promeneur. "Quand il fait très très chaud on a conscience qu’il n’y a pas de gestes anodins, confirme une autre promeneuse. On y pense constamment. On reste vigilant."

"Les gens réfléchissent moins l'été"

Cela n'empêche pas Kevin Paviot de sensibiliser toutes les personnes sur sa route. "Il y a toujours une minorité qui fait moins attention pendant la saison estivale. Les gens réfléchissent un peu moins donc il faut leur rappeler les règles."

Face au risque accru d’incendie cet été, une dizaine d’écogardes sillonneront les sentiers d’Ille et Vilaine.